Villeray – Parc Ex – Petite-Patrie

Une motion contre le profilage racial déposée par la mairesse de VSP

Giuliana Fumagalli dépose une mention contre le profilage racial
Giuliana Fumagalli salue aussi le travail des candidates de Quartiers Montréal qui ont chacune des activités pour les personnes précaires, immigrantes ou encore pour les jeunes. Photo: Courtoisie de l'arrondissement de-Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension

La mairesse de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, Giuliana Fumagalli (VSP), a déposé le lundi 27 septembre une motion contre le profilage racial au conseil municipal de la Ville de Montréal dans le but de contrer le phénomène, que la mairesse juge inquiétant.

Les élections municipales ont commencé et la mairesse de VSP tient à ce que la Ville de Montréal ait un débat à ce sujet. Elle prend notamment en exemple le cas de Mamadi III Fara Camara, qui aurait été arrêté pour des raisons raciales, selon ses avocats, même si le rapport du juge d’enquête a rendu le verdict contraire.

Giuliana Fumagalli a du mal à comprendre pourquoi les recommandations de l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM), qui a émis 38 recommandations diverses sur le racisme et la discrimination systémiques – le profilage racial et social en fait partie –, n’ont pas été entièrement mises en place.

Sur ce point, l’OCPM recommande entre autres que la direction du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) revoie ses méthodes de recrutement pour «éliminer tout candidat qui manifesterait des préjugés raciaux» ou que la Ville de Montréal «déclare explicitement que le profilage racial et social est une violation des droits fondamentaux des Montréalaises et des Montréalais».

Combien de fois faut-il faire des études avant de sérieusement mettre en place les recommandations de l’OCPM?

Giuliana Fumagalli, mairesse de l’arrondissement Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension

Relancer le débat autour du financement de la police

Le but de la motion lancée lundi par la mairesse de VSP est de susciter un débat autour du financement de la sécurité. La mairesse de VSP pointe notamment du doigt les 90 millions de dollars que la ministre de la Sécurité publique du Québec, Geneviève Guilbault, a annoncés récemment.

Giuliana Fumagalli ne remet pas en question le financement des services de police, mais elle considère que les augmentations allouées aux différents services, comme celles annoncées par la ministre, devraient être versées aux municipalités et aux arrondissements.

Selon la mairesse, plusieurs arrondissements montréalais, dont VSP, manquent cruellement de financement pour assurer la pérennité des quartiers. Ici, la mairesse fait allusion à d’autres enjeux relatifs à la sécurité, comme la sécurité alimentaire et les logements, de même qu’aux enjeux liés à la santé mentale.

Il est important d’avoir des personnes indépendantes de la police dans nos quartiers. Il y a de la médiation, mais il n’y en a pas assez, et nos jeunes ont besoin de modèles.

Giuliana Fumagalli, mairesse de l’arrondissement Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension

Elle souhaite plus de financement également pour pouvoir construire des lieux dédiés aux jeunes et dans lesquels ils peuvent s’épanouir, des endroits pour pratiquer différents sports ou des studios de musique par exemple.

Pendant sa campagne, Giuliana Fumagalli va à la rencontre de la communauté de VSP; elle affirme que les jeunes abordent la problématique du profilage racial sans même qu’elle n’évoque le sujet.

Plusieurs organismes soutiennent la motion, comme La Maison d’Haïti, la Ligue des Noirs ou encore le Centre de recherche-action sur les relations raciales.

Articles récents du même sujet