Villeray – Parc Ex – Petite-Patrie

Les pistes cyclables se font attendre sur Jarry

Photo: TC Media/Catherine Paquette

Au lendemain d’un chantier qui aura duré plus d’un an sur la rue Jarry Ouest dans Villeray – Saint-Michel – Parc-Extension, nombreux sont les cyclistes déçus de constater que la rue n’est pas dotée d’une piste cyclable.

La Ville réfléchit depuis 2014 à la possibilité d’aménager des liens qui permettraient de traverser l’arrondissement d’est en ouest, puisqu’aucune piste ne permet pour l’instant de se rendre de Saint-Michel à Parc-Extension.

Les scénarios proposés sont sur la rue Jarry et sur la rue Villeray.

Or, malgré trois chantiers de plusieurs millions pour rénover la rue Jarry dans Parc-Extension, dans Villeray puis dans Saint-Michel, rien de concret n’est encore prévu pour les cyclistes sur cette artère.

«C’est discuté chaque fois qu’ils font des travaux. Pour la rue Jarry, ils regardaient une possibilité, mais aucune décision concrète n’a été prise pour le moment», fait savoir Marisa Celli, attachée de presse des élus de l’arrondissement.

Mais il est un peu tard, selon Félix Gravel, responsable transport au Conseil régional en environnement de Montréal (CRE) qui considère que des pistes cyclables auraient dû être prévu dans les plans initiaux d’aménagement de la rue Jarry.

Réseau inadéquat
Des résidents et des organismes favorisant le transport actif estiment que le réseau cyclable du quartier Parc-Extension est mal aménagé et incomplet. Ils réclament depuis plusieurs années des pistes qui permettraient de circuler vers les secteurs voisins.

«On a eu trois nouvelles pistes l’an dernier, mais elles vont de nulle part à nulle part» dénonce Sasha Dyck, membre de Transport actif Parc-Extension.

Coincés entre le boulevard l’Acadie, l’autoroute 40 et la voie ferrée du Canadien Pacifique, les cyclistes qui souhaitent sortir du quartier ou le traverser doivent s’armer de prudence et de patience.

Actuellement, aucune piste cyclable ne communique avec les autres liens du réseau montréalais.

«Ce que je souhaiterais c’est désenclaver ce quartier. On est pris entre le boulevard l’Acadie, la voie ferrée, l’autoroute. Comment on fait pour sortir du quartier autant à l’est qu’à l’ouest?» demande Valérie Darveau une résidente.

L’accès au quartier est en effet barré par un passage à niveau que le Canadien Pacifique refuse d’ouvrir depuis plusieurs années, à la station Parc.

L’accès par l’ouest ou par le nord se veut aussi compliqué, compte tenu du peu d’aménagements sécuritaires pour traverser le boulevard l’Acadie ainsi que l’autoroute 40.

Plusieurs pistes sont à l’étude à la Ville de Montréal, tant pour Parc-Extension que pour les autres secteurs de l’arrondissement.

 

 

Articles récents du même sujet