Monde
12:36 15 janvier 2020 | mise à jour le: 15 janvier 2020 à 12:39 temps de lecture: 3 minutes

Adam Schiff nommé procureur en chef au procès en destitution de Trump

Adam Schiff nommé procureur en chef au procès en destitution de Trump
Photo: Chip Somodevilla/Getty ImagesNancy Pelosi a annoncé ce mercredi la nomination d'Adam Schiff au poste de procureur en chef au procès en destitution.

L’élu Adam Schiff est chargé de superviser l’équipe de procureurs au procès en destitution de Donald Trump devant le Sénat américain, a annoncé mercredi la chef des démocrates au Congrès, Nancy Pelosi.

M. Schiff, ancien procureur fédéral en Californie, avait dirigé l’enquête parlementaire à la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates. Elle a retenu en décembre les chefs d’accusation d’abus de pouvoir et d’entrave à la bonne marche du Congrès contre le président américain.

M. Trump est accusé d’avoir utilisé ses fonctions pour faire pression sur l’Ukraine. Il demandait à Kiev d’enquêter sur le démocrate Joe Biden, potentiel adversaire à la présidentielle de novembre.

Une équipe diversifiée

Adam Schiff, chef de la puissante commission du Renseignement, sera le «procureur désigné en chef» d’une équipe marquée par la parité et la diversité.

Dans cette équipe, Jerry Nadler est le chef de la commission Judiciaire qui a écrit l’acte d’accusation. Zoe Lofgren avait participé aux procédures de destitution contre Richard Nixon et Bill Clinton. L’Afro-américain Hakeem Jeffries est le président du groupe démocrate à la Chambre et juriste de formation. L’élue noire Val Demings, ancienne chef de la police d’Orlando (Floride), est membre des commissions Judiciaire et du Renseignement. Jason Crow est un ancien militaire et juriste de formation. Sylvia Garcia, hispanique, a été juge au sein de la municipalité de Houston (Texas).

Ils doivent être formellement nommés lors d’un vote à la Chambre basse à partir de 12H00 locales (17H00 GMT). Plus tard dans la journée, ils traverseront le Capitole pour apporter officiellement l’acte d’accusation à la chambre haute.

«Ce qui est important, c’est de présenter le dossier le plus solide possible pour protéger et défendre notre Constitution, de faire émerger la vérité au peuple américain», a expliqué lors d’une conférence de presse Mme Pelosi en présentant les sept membres de l’équipe de procureurs.

«Il est essentiel de procéder à cette destitution pour empêcher le président (…) de truquer la prochaine élection», a assuré Jerry Nadler.

Le procès devant le Sénat devrait débuter mardi prochain. Avec 47 voix sur 100, les démocrates n’ont quasiment aucune chance d’obtenir la destitution de M. Trump qui peut compter sur le soutien des sénateurs républicains.

Adam Schiff a appelé les républicains à accepter d’entendre des témoins à qui M. Trump avait interdit de collaborer avec l’enquête de la Chambre. «Veulent-ils un procès équitable, pour le président mais aussi pour le peuple américain, ou sont-ils prêts à participer à une manoeuvre pour étouffer l’affaire?», a-t-il lancé.

Articles similaires