Le Sportnographe

Fallait y penser

Fallait y penser
Photo by: Graham Hughes/La Presse canadienneReferee Ghislain Hebert (22) points to a goal by Montreal Canadiens' Max Pacioretty (67) during third period NHL hockey action against the Carolina Hurricanes in Montreal, Thursday, November 24, 2016. THE CANADIAN PRESS/Graham Hughes

Comme ça, Michel Therrien a eu l’idée de réunir ses trois meilleurs marqueurs sur un même trio, et ledit trio a marqué plusieurs buts et sorti Canadien de sa disette offensive. Fallait y penser.

On voit ici le génie tactique du coach. Dans le sens qu’il n’y a rien de mieux que de laisser pourrir un joueur sur le troisième trio pendant quelques matchs, puis de le muter avec de bons coéquipiers pour lui redonner confiance.

Parce que s’il avait placé Pacioretty avec de bons joueurs depuis le début, ce dernier n’aurait jamais perdu confiance. Vous essaierez de redonner confiance à quelqu’un qui n’a pas perdu confiance, juste pour voir.

Et ça n’enlève rien à celui qu’il a remplacé sur le premier trio. Paul Byron a encore fait du beau travail en fusillade hier. Renaud Lavoie demandait la semaine dernière à Dany Dubé si on pouvait comparer Byron à Crosby. On connaît maintenant la réponse.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires