Art de vivre

Suer les maladies saisonnières

Suer les maladies saisonnières
Photo: Métro

La meilleure façon de soigner les maladies hivernales est de combattre la grippe en bougeant. Métro explique comment l’exercice et de saines habitudes alimentaires peuvent permettre de tenir les maladies à distance.

Avec le retour de l’hiver reviennent également dans les bureaux et les écoles surchauffés la grippe et la gastro saisonnières. Si vous n’avez pas commencé à avaler vos compléments alimentaires, il est plus que temps de mettre en œuvre le plan d’urgence. À cet égard, vous serez peut-être surpris d’apprendre que presser 10 oranges le matin pour profiter du petit coup de fouet que donne un cocktail de vitamine C n’est pas la seule façon de stimuler votre système immunitaire: courir sur un tapis roulant peut aussi vous aider à ne pas contracter ces affections saisonnières.

Selon les résultats préliminaires de Flusurvey, une étude en ligne sur la grippe réalisée par la London School of Hygiene & Tropical Medicine, faire de l’exercice de façon énergique pendant au moins 2 heures 30 chaque semaine réduit le risque d’attraper des maladies de type grippal de 10%. Ainsi, 100 cas de grippe pour 1000 personnes pourraient être évités grâce à quelques séances d’entraînement énergiques.

«Nous sommes intéressés par les observations préliminaires sur l’activité physique et les maladies de type grippal, car l’exercice est quelque chose que tout le monde peut faire pour réduire le risque d’attraper la grippe. Nous traitons ces résultats avec précaution, car ils sont préliminaires, mais il reste qu’ils correspondent à ce que nous avons déjà observé pour d’autres affections et qu’ils montrent les bienfaits pour la santé de l’exercice physique», résume la Dre Alma Adler, épidémiologiste de la London School of Hygiene & Tropical Medicine.

L’activité physique comporte en effet une multitude de bienfaits pour la santé. Parmi ceux-ci, citons l’augmentation des chances de vivre plus longtemps et en meilleure santé, la prévention des maladies cardiaques et de certains cancers ainsi que l’amélioration de l’humeur et du sommeil. Mais éviter le désagrément d’une semaine au lit avec le nez qui coule est aussi un puissant incitatif pour s’adonner à un entraînement régulier, selon le document produit par le gouvernement américain Physical Activity Guidelines for Americans, publié en 2008.

Mais attention, on ne peut profiter de ces bienfaits qu’à une condition: l’exercice doit être «énergique». Pour s’y retrouver, on consultera le guide américain, qui permet de mesurer les degrés d’activité physique selon une échelle de 1 à 20 établie en fonction des capacités personnelles d’un individu. Eh bien, selon ce barème, la mesure de la fameuse «activité énergique» est comprise entre 17 et 19. Ainsi, disputer un match de tennis, pédaler à une vitesse de 16km/h ou plus, effectuer de gros travaux de jardinage impliquant notamment du bêchage ou du binage répété et s’adonner à la danse aérobique sont des activités considérées comme étant «énergiques», tout comme courir avec son chien, sauter à la corde et nager.

En suivant durant une heure un cours de Zumba le lundi, puis en jouant un match de tennis pendant une heure avec un ami le jeudi et en dansant enfin une demi-heure comme un fou dans une discothèque le samedi, on atteint aisément son objectif hebdomadaire de 2 heures 30 d’activité physique énergique. C’est amusant et ça peut permettre de tenir les virus et les miasmes à distance.

Les aliments bons pour le système immunitaire

chouChou
Une bonne source de glutamine, un acide aminé qui renforce la capacité immunitaire, le chou est peu coûteux et facile à trouver l’hiver. Le célèbre Dr Oz conseille d’ajouter du chou de différentes variétés (blanc, rouge, chinois) aux soupes et aux ragoûts afin d’augmenter la valeur nutritionnelle des repas et profiter d’antioxydants aux effets anti-âge. Ce légume aide aussi le foie à éliminer les toxines, tout comme les autres crucifères (chou frisé, brocoli) et la laitue.

patate-doucePatate douce
Selon la Harvard Health Publications, la vitamine A joue un rôle essentiel dans la lutte contre les infections, et sa carence est liée à une immunité affaiblie et à une augmentation des risques de maladies infectieuses. Recherchez les aliments orange: patate douce, carotte, courge Butternut, poivron…

yogourtYogourt
Les probiotiques, des cultures bactériennes actives présentes dans le yogourt, sont des micro-organismes sains qui aident à éliminer les microbes pathogènes dans l’appareil digestif. Une étude de l’université de Vienne, en Autriche, conclut qu’une portion quotidienne de 200g de yogourt renforce l’immunité et est aussi efficace que les compléments nutritionnels vendus dans le commerce.

ailAil
Consommer de l’ail prévient nombre de maladies. Manger deux gousses d’ail par jour assure l’apport quotidien en allicine, un puissant composé qui combat les infections et les bactéries. Une étude britannique menée sur 12 semaines et dirigée par le professeur Josling en 2001 a permis d’établir que les gens qui intègrent l’ail à leur alimentation ont 66% moins de risques d’attraper un rhume que ceux qui n’en consomment pas.

gingembreGingembre
Essentiel pour donner une touche fraîche et épicée à un curry, le gingembre est aussi un élément important de la tradition ayurvédique, car il aide à débarrasser l’organisme des toxines qui s’accumulent dans les poumons et les sinus. Permettant un nettoyage efficace du système lymphatique, il réduit en outre les risques d’infection.

pamplemoussePamplemousse
Riche en flavonoïdes, une substance qui améliore l’activation du système immunitaire, le pamplemousse est aussi une bonne source de vitamine C, comme la plupart des agrumes. Pressez-en un le matin ou ajoutez-en quelques morceaux dans une salade pour profiter de son goût rafraîchissant.

avocatAvocat
À quoi l’avocat n’est-il pas bon? Riche en acides aminés essentiels, en antioxydants et en bons gras qui permettent d’équilibrer la production hormonale, l’avocat assure le bon fonctionnement des glandes surrénales et aide le système immunitaire à fonctionner de façon optimale.

huîtresHuîtres
Les huîtres contiennent du sélénium et du zinc, deux éléments essentiels aux cellules du système immunitaire. On peut donc prévenir la grippe en avalant ces délicieux fruits de mer, mais on fera attention de ne pas trop se laisser aller dans le pain et le beurre.