Vivre

Surmonter le stress grâce au sport

Surmonter le stress grâce au sport
Photo: Getty imagesUn coureur débutant devrait commencer par une distance d’un kilomètre.

Le stress a des effets sur votre corps, même si vous ne le réalisez pas toujours.

Il ne faut pas prendre à la légère les maux de tête persistants, la fatigue chronique et l’insomnie. Et si le stress en était la cause? Non traité, le stress peut mener à des problèmes de santé encore plus graves, comme l’hypertension, les problèmes cardiaques et même le diabète.

L’exercice physique est de plus en plus reconnu par les spécialistes comme un facteur aidant à gérer le stress. Et à peu près n’importe quelle activité physique, du yoga au zumba. Même si vous êtes loin d’être un athlète, un minimum d’exercice chaque semaine peut grandement contribuer à la gestion du stress, tout en augmentant le niveau de bien-être général.

Métro s’est entretenu avec le coureur colombien Jacinto Lopez, entraîneur de course à pied et ancien athlète professionnel, pour en savoir davantage.

Comment l’activité physique nous aide-t-elle à combattre le stress et à améliorer notre humeur?

Quand nous bougeons, notre corps sécrète des endorphines, l’hormone du bonheur, qui agissent comme un tranquillisant naturel sur notre système nerveux. Conséquence: nous nous sentons plus calmes après nous être entraînés et cette impression de bien-être perdure toute la journée.

Le plus facile, c’est d’intégrer l’activité physique à nos déplacements, par exemple en nous rendant au bureau en joggant ou en allant courir la fin de semaine avec des amis avant de se réunir pour le brunch. À peu près n’importe quelle activité peut améliorer notre forme physique et diminuer le stress. Le plus important, c’est de choisir une activité que nous aimons.

Quel genre de routine proposeriez-vous à un débutant?

Je suggère de commencer avec une routine qui permettra d’augmenter graduellement la distance parcourue d’un ou deux kilomètres à la fois pour atteindre cinq kilomètres, afin de laisser le temps au corps de s’adapter et ainsi de prévenir les blessures. On devrait jumeler cette routine de course avec des exercices de renforcement et d’autres exercices techniques. Le plus important demeure de commencer lentement dans les rues du voisinage pour construire son propre circuit de course. Par la suite, il sera possible de parcourir de plus grandes distances.

Par ailleurs, il est recommandé de discuter avec un médecin avant d’entamer un nouvel entraînement, surtout si vous ne vous êtes pas entraîné depuis longtemps ou si vous avez des problèmes de santé.

Quelles zones urbaines recommandez-vous aux coureurs?

Courir dans les rues est très libérateur. De plus, la course en milieu urbain est accessible à tout le monde. Les parcs en bordure des villes sont aussi de bons choix. Je conseille toujours aux débutants de choisir des chaussures adaptées à leurs pieds et à leur type de course.

Est-ce vrai qu’il faut toujours commencer en marchant?

Ça dépend des gens. Si on parle d’une personne qui a toujours eu une vie sédentaire et n’a jamais fait d’activité physique, il est nécessaire de commencer en marchant, mais une personne qui a l’habitude de marcher, par exemple pour se rendre au bureau, peut commencer avec un jogging léger.

***

Décider d’entamer un programme d’entraînement ne constitue que la première étape. Voici quelques trucs pour ceux qui veulent s’y (re)mettre:

• Des objectifs intelligents
Il faut vous fixer des objectifs quantifiables et, par-dessus tout, atteignables. Si le but est de réduire le stress, vous pouvez simplement commencer par aller marcher le midi trois fois
par semaine
.

• Un ami d’entraînement
Savoir que quelqu’un vous attend au gym ou au parc est un incitatif. Vous entraîner avec un ami, un collègue ou un membre de la famille est souvent beaucoup plus motivant.

• Un changement de routine
Si vous êtes déjà un coureur expérimenté, envisagez une autre forme d’activité physique pour réduire votre stress, comme le yoga ou le Pilates.

• Un horaire adapté
De courtes périodes d’activité sont aussi bénéfiques. Par exemple, si vous n’avez pas l’occasion de faire une marche de 30 minutes, essayez plutôt 3 courtes sorties de 10 minutes.