Vacances

La Corse entre circuits et cochonnailles

La Corse entre circuits et cochonnailles
Photo: Getty Images/iStockphoto

La France est synonyme de bon vin et de bonne bouffe! Ce pays est une destination qui interpelle les plus grands gourmands, et avec raison. En Corse, vous y découvrirez des paysages à couper le souffle et des produits du terroir qui vous combleront.


Porto-Vecchio
Il vous sera possible d’accéder à Porto-Vecchio par le traversier en partance de Marseille ou de Nice. Profitez de votre arrivée pour marcher jusqu’au site mégalithique du Castellu d’Araghju, après quoi vous pourrez vous rafraîchir à la plage de Palombaggia. Le lendemain, traversez l’Alta Rocca pour vous rendre au col de Bavella, d’où vous pourrez faire une randonnée dans des paysages à couper le souffle. Après l’effort, le réconfort : vous pourrez vous récompenser en vous arrêtant à la terrasse de l’Auberge du Col de Bavella pour déguster une Pietra (bière locale) et manger authentique, entre ragoût de cochon, polenta et courgettes farcies.


Bonifacio
Dans la haute ville de Bonifacio, profitez d’une vue magnifique sur le goulet de Bonifacio et le port de plaisance. À l’heure du midi, on vous servira dans la plupart des restaurants de délicieuses aubergines à la bonifacienne, une spécialité locale – les aubergines sont farcies de brocciu ou de tomme corse, d’herbes du maquis et de sauce tomate. Descendez ensuite jusqu’au port de plaisance pour prendre le bateau menant à l’archipel des Lavezzi. Et pourquoi ne pas terminer la journée sur une terrasse donnant sur le port de plaisance! Ce sera l’occasion de goûter à une savoureuse soupe de poisson de roche (avec oignon, ail, tomates et safran); avant de manger, on y trempe des tranches de baguette qu’on a au préalable badigeonnées de « rouille » et saupoudrées de fromage râpé.


Corte
Prenez la route de Corte. Tout juste après Vivario, faites halte au pont du Vecchio, conçu par Gustave Eiffel. Une fois rendu à destination, dans la capitale historique au cœur de la Corse, vous pourrez monter jusqu’au belvédère pour avoir une vue sur cette ville montagneuse. Déambulez dans les rues en pente et arrêtez-vous pour un bon café. Plus tard, reprenez la voiture pour remonter les gorges de la Restonica et longer la rivière. C’est à cet endroit que vous trouverez les bergeries de Grotelle, où des artisans fabriquent sur place le brocciu, célèbre fromage frais et local.


Bastia
Rendez-vous à Bastia, pour une visite de son vieux port et un coup d’œil sur ses édifices de style génois. Dirigez-vous ensuite vers le village de San Martino-di-Lota, où vous vous attablerez dans un restaurant panoramique. Vous pourrez manger « typique et raffiné », entre cochon de lait confit, ravioles de brocciu et charcuteries locales, tout en appréciant la vue sur l’île d’Elbe, où s’exila Napoléon.

***

Les fromages corses
Le brocciu est à la Corse ce que le parmesan est à l’Italie! Ce fromage très frais, d’appellation d’origine contrôlée, est à base de lait de brebis ou de chèvre. Les Corses l’utilisent pour farcir des pâtes, ou encore dans les salades ou à l’apéro.

Le Fleur du Maquis, aussi appelé Brin d’Amour, est un fromage de brebis à pâte molle recouvert d’herbes du maquis (ou herbes aromatiques). Et pour les amateurs de fromages à pâte dure, vous aurez le choix entre des tommes corses de brebis ou de chèvre. Ces fromages sont goûteux, secs et se laissent apprécier avec un bon verre de Patrimonio, un vin local.

Les cochonnailles
Il n’est pas rare, sur l’île de Beauté, de voir des comptoirs ou des boutiques où saucissons et jambons sont suspendus au plafond. Les figatelli sont probablement la spécialité corse la plus réputée. Il s’agit d’une saucisse de foie de porc qui se mange fraîche ou, comme le font les Corses, grillée et étendue sur un morceau de pain.

On retrouve en Corse de nombreux saucissons à base de sanglier ou de porc. Le lonzu ou la coppa accompagneront divinement vos apéros ou pique-niques. Tout comme le prisuttu, un jambon cru et fumé. La terrine de sanglier à la myrte ne manquera pas de se retrouver également à votre table.ages sont goûteux, secs et se laissent apprécier avec un bon verre de Patrimonio, un vin local.

Quand y aller ?
Si les mois d’été sont parfaits pour visiter la Corse, il vaut mieux éviter juillet et août alors que l’affluence touristique est à son apogée. Les mois de juin et septembre demeurent donc les plus indiqués pour visiter l’île de Beauté, alors que le soleil et la chaleur seront au rendez-vous!

Textes tirés du guide Voyages gourmands : 50 itinéraires de rêve, disponible en version papier et numérique au http://www.guidesulysse.com.