Mobilité
10:00 22 octobre 2018 | mise à jour le: 22 octobre 2018 à 10:00 Temps de lecture: 3 minutes

Hyundai Kona électrique 2019: Succès garanti

Hyundai Kona électrique 2019: Succès garanti
Photo: Collaboration spéciale

Premier VUS électrique à être vendu au Canada, le modèle Kona de Hyundai affiche une autonomie de 415km et une bouille sympathique. Des qualités qui vont en faire un succès
en concession.

Quelques différences visuelles
De prime abord, le Kona à essence et la version électrique reposent sur les mêmes bases.

On remarque à l’avant, sur la version électrique, une calandre sans grille avec dans le coin droit deux prises pour charger les batteries. Il y a aussi les jantes uniques qui offrent moins de résistance à l’air et, invisible à l’œil, le dessous plus aérodynamique du véhicule qui permet d’améliorer le coefficient de traînée de 0,34 sur la version à essence à 0,29 sur le modèle électrique.

Le moteur électrique fait 64kWh et offre 201 chevaux et 291 lb-pi de couple. Cette puissance passe par une transmission à une seule vitesse.

Deux versions au programme
La version de base se nomme Preferred et offre de série toute la suite électronique des aides à la conduite prenant en charge Apple CarPlay, Android Auto et le système de navigation. Il faudra aller vers une version Ultimate pour avoir droit aux sièges en cuir (offerts en deux tons sans supplément). L’écran tactile fait 8 po au lieu de 7 et l’acheteur aura aussi droit à un toit ouvrant et à un meilleur système audio.

Il y a aussi un afficheur tête haute, à la manière des produits Mazda, par l’intermédiaire d’un petit écran de plastique qui fait franchement bon marché. C’est là un des rares bémols. Avec les sièges relevés, le volume de chargement fait 544 litres; il atteint 1297 litres avec les dossiers rabattus.

Sur la route
Derrière le volant, il y a quatre choix de modes de conduite: Eco, Eco +, Normal et Sport. Eco +, c’est pour une utilisation de dernier recours. Ce mode éteint tout, y compris le système de climatisation, et limite la réponse pour générer une autonomie maximale, limitant au passage le Kona à 90km/h.

Dans une conduite de tous les jours, le mode Eco offre un bon roulement en maximisant l’efficacité. Le mode Normal n’offre que très peu de différence et ne pénalise pas l’autonomie totale. C’est le mode par défaut lorsqu’on met le véhicule en marche. Quant au mode Sport, il transforme le Kona Electric en un véhicule plus sportif et donne du mordant à la direction, tout en sacrifiant au passage environ 25km d’autonomie.

L’autre paramètre où le conducteur peut influer sur la conduite du Kona passe par deux palettes montées sur le volant – elles donnent accès aux quatre niveaux de freinage par récupération. Plus le chiffre est élevé, plus la récupération est forte. Dans l’ensemble, nous avons été agréablement surpris du comportement du Kona électrique.

Bien que Hyundai n’ait pas encore annoncé de prix, on vise manifestement à concurrencer la Bolt de Chevrolet, qui se vend entre 40 000 et 45 000$. Les premiers modèles arrivent en janvier 2019 et, non, il n’y aura pas de modèle à rouage intégral, seulement des modèles traction.

Fiche d’appréciation

Forces

  • Confort de roulement
  • Dynamisme du moteur
  • Autonomie
  • Mode de régénération efficace

Faiblesses

  • Insonorisation imparfaite
  • Pas de modèle à 4 roues motrices
  • Afficheur tête haute peu pertinent

Articles similaires