Techno

De bonnes idées pour la Kobo Aura One

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Photo:

La Kobo Aura One est une liseuse imparfaite qui constitue toutde même un vent de fraîcheur.

Un format plus grand, un design résistant à l’eau, un logiciel pour emprunter facilement des livres à la bibliothèque et un écran rétro­éclairé qui s’adapte la nuit pour éviter la fatigue oculaire: la liseuse Kobo Aura One propose plusieurs nouveautés originales et appréciées. De bonnes idées, oui, mais dont l’exécution pourrait être améliorée.

Après deux lancements successifs cette année pour Amazon et sa gamme Kindle, le fabricant Kobo revient finalement ce mois-ci avec sa nouvelle liseuse Aura One.

Les bons côtés
Certaines nouveautés de la Kobo Aura One sont excellentes, sans aucun bémol. C’est le cas de la résistance à l’eau de l’appareil, obtenue en protégeant ses composantes internes grâce à une couche protectrice. La liseuse est donc mince puisqu’elle ne doit pas être étanche comme l’était la Kobo Aura H2O.

Plusieurs apprécieront par ailleurs le grand écran de 7,8 pouces de l’appareil. Celui-ci se transporte un peu moins bien, mais il affiche en contrepartie beaucoup plus de texte. Il n’est donc pas nécessaire de changer de page aussi souvent, et ceux qui préfèrent les gros caractères seront comblés.

Comme toujours, la liseuse de Kobo est aussi dotée d’un logiciel capable de lire beaucoup plus de formats que les Kindle. Alors qu’Amazon nous enferme dans une prison dorée, Kobo nous permet d’acheter nos livres là où on le souhaite grâce à sa compatibilité avec les formats ePub et PDF. Oui, il est possible de lire la plupart des fichiers dans l’écosystème d’Amazon, mais il faut alors utiliser un logiciel sur un ordinateur pour convertir ses livres, ce qui est loin d’être idéal.

Le logiciel de Kobo est de plus compatible avec le service Pocket pour transférer facilement des articles à lire de son téléphone à sa liseuse, et il permet même d’emprunter des livres numériques à la bibliothèque sans sortir de chez soi.

Les éléments à améliorer
Cet emprunt de livres était jusqu’ici assez ardu, et Kobo a tenté de simplifier le processus grâce au service OverDrive, qui permet en théorie de trouver et d’emprunter des ouvrages directement sur sa liseuse. Malheureusement, même si plusieurs bibliothèques de la région montréalaise sont compatibles avec OverDrive, celles-ci ne le sont pas forcément avec la version pour liseuses du service, ce qui diminue pour l’instant l’intérêt de la fonctionnalité.

La plus grande nouveauté de la Kobo Aura One pourrait bien être son rétroéclairage ComfortLight Pro, qui peut maintenant passer des teintes bleues aux teintes orangées le soir pour aider les lecteurs à dormir.

Cette fonctionnalité rappelle le mode Night Shift, lancé plus tôt cette année sur les appareils iOS d’Apple. L’idée est excellente, surtout qu’une bonne partie des
lecteurs utilisent leur liseuse le soir avant de dormir.

L’écran déçoit malheureusement un peu. L’ajustement automatique a tendance à privilégier des teintes trop foncées et à se réajuster constamment. Et le rétroéclairage est inégal sur la surface de la liseuse. Il n’y a ici rien de très grave, mais cette technologie pourrait être améliorée.

Après m’être habitué au design symétrique de la Kindle Oasis au cours des derniers mois (qui permet de tenir sa liseuse d’une main ou d’une autre et de changer la page en appuyant sur un bouton), force est aussi d’admettre que le mécanisme qu’on doit utiliser directement sur l’écran de la Kobo pour avancer dans un livre m’est apparu comme un retour en arrière. Il aurait toutefois été difficile de faire autrement avec une liseuse de cette taille.

Malgré ses quelques aspects plus négatifs, la Kobo Aura One est dans l’ensemble une excellente liseuse qui propose plusieurs améliorations originales dans un secteur qui stagnait depuis un certain temps.

À 249,99 $, celle-ci est plus chère que les autres liseuses de l’entreprise, mais elle est au moins considérablement plus abordable que la Kindle Oasis (399,99 $) tout en lui étant supérieure à plusieurs égards. Ceux à qui la grande taille de l’Aura One convient ne regretteront pas leur achat.

Articles récents du même sujet