Techno

Sleeping Dogs, la fausse Perle de l’Orient?

Photo: Collaboration spéciale

On dit que l’imitation demeure la plus grande forme de flatterie. Rockstar, le créateur de la franchise Grand Theft Auto (GTA), a dû avoir l’impression de se faire cirer les bottes lors de la parution de Sleeping Dogs, conçu par la compagnie United Front Games.

Sa jouabilité s’inspire directement des meilleurs éléments de la série GTA. Sleeping Dogs en rajoute en incluant de petites améliorations qui bonifient le genre. Certes, un tel plagiat ne doit pas plaire aux idéateurs originaux du concept, mais il n’en demeure pas moins que Sleeping Dogs est amusant et bourré d’action. Une sorte de déjà-vu bonifié.

Cette fois, nous devenons Wei Shen, un policier sino-américain. Nos patrons nous envoient à Hong Kong afin d’infiltrer les Triades, rien de moins! Avec une vue à la troisième personne, diverses missions s’offrent à nous. Certaines demandent de perfectionner notre kung-fu tandis que d’autres exigent la prise de photos incriminantes. Fait à noter, l’athlète George «Rush» St-Pierre a servi de consultant pour les animations d’arts martiaux dans cet opus. D’ailleurs, dans l’édition de luxe du jeu, nous pouvons exécuter son fameux «Superman punch» dévastateur. Le joueur peut aussi revêtir sa tenue de combat de ses matchs de MMA.

Les combats brutaux s’exécutent à la façon de Batman Arkham City. Plusieurs malfrats tentent de nous mettre à mal, et nous devons les éliminer un à un. Le truand qui devient rouge pendant une fraction de seconde portera la prochaine attaque. Nous devons le contrer. Tout est permis : couteau, bordure de bar, haut-parleur, poisson tombé d’un aquarium peuvent servir d’armes. Pistolets et carabines apparaissent plus tard dans le scénario.

Les véhicules variés ont un moteur physique plus réaliste que celui de leurs jumeaux chez Rockstar. J’ai bien aimé pouvoir sauter d’un véhicule à un autre, en pleine poursuite! Ça ne réussit pas toujours, et parfois on se plante! Pour se refaire une santé, il faut manger, boire et dormir. Si on est trop amochés, on se réveille à l’hosto! La tonne de minijeux vient ralentir l’action et offre un repos très salvateur. J’ai bien aimé le karaoké!

Sleeping Dogs a des allures de film dont nous sommes le héros. Malheureusement, le rendu des personnages et des environnements atteste d’un moteur graphique vieillissant. Toutefois, cela n’enlève rien au plaisir de se perdre dans les différents quartiers de La Perle de L’Orient.

Trucs et astuces

  • On doit bidouiller les caméras afin d’épier les malfaiteurs.
  • Les minijeux incluent les bagarres de coqs et le mahjong!
  • Frauder les assurances augmente notre réputation de bandit.
  • La franchise, autrefois propriété d’Activision, avait pour nom True Crime.

Articles récents du même sujet