Techno

Les abonnés de Bell auraient véhiculé le plus de virus

Les abonnés du service Internet de Bell auraient véhiculé le plus de virus, pourriels et autres logiciels malveillants que les autres internautes canadiens durant la dernière moitié de 2007, affirme Symantec.

Consciemment ou non, les abonnés de Sympatico sont responsables d’avoir véhiculé 17% de toutes les activités malveillantes qui sont survenues au Canada, souligne la firme de sécurité informatique dans la nouvelle édition de son rapport sur les nouvelles tendances des pirates informatiques qu’elle publie deux fois l’an.

Les autres fournisseurs d’accès Internet canadiens mentionnés dans l’étude de Symantec sont SaskTel, Primus, Peer One, Rogers et iWebtechnologies.

Étant le service Internet le plus utilisé par les Canadiens, la première position de Bell parmi les principaux véhicules de logiciels malveillants au Canada n’a rien de surprenant, souligne cependant Symantec dans son rapport.

En entrevue avec la Presse Canadienne, Dean Turner, l’expert de Symantec qui rédige ce rapport, a expliqué que les fournisseurs d’accès Internet ne peuvent pas faire grand chose pour empêcher leurs abonnés de visiter des sites Internet douteux. « Pouvez-vous seulement imaginer à quel point il leur est difficile de bloquer les activités malveillantes? Je pense que nous serions furieux (…) d’apprendre qu’ils surveillent notre navigation et qu’ils se comportent comme Big Brother », a-t-il déclaré.

« Je suis certain que quand nous aurons eu la chance d’examiner les données, nous pourrons confirmer ce que nous savons depuis le début, à savoir que nous avons le réseau le plus sécuritaire au Canada », a pour sa part déclaré Jason Laszlo, le porte-parole de Bell Canada (BCE).

Mentionnons par ailleurs que Symantec a recensé 711 912 nouvelles menaces informatiques durant la deuxième moitié de 2007, une nette augmentation par rapport aux 125 243 menaces recensées à la fin de 2006.

Le Canada arrive au 9e rang mondial pour avoir véhiculé ces menaces informatiques, loin derrière les États-Unis qui arrivent en première position, soutient la firme de sécurité informatique.

Articles récents du même sujet