Techno

Rainbow Six Vegas 2: Réalisation sans bluff

J’avoue qu’à l’annonce d’un autre jeu Rainbow Six Vegas 2 (RB6V2), je me suis dit : «Tiens, Ubisoft Montréal nous sort du réchauffé…» Je me suis trompé! L’équipe montréalaise a fait ses devoirs.

Certes, ce jeu de tir à la première personne n’est pas parfait. Quelques bogues ponctuent cette aventure riche en action.  La nouvelle mouture délaisse la fameuse strip de Sin City et nous fait découvrir les ruelles et les entrepôts crasseux de Vegas.

Les Rainbows, ce groupe de soldats urbains hyper entraînés, doivent tenter de sauver Las Vegas, assiégée par un groupe de terroristes. Le premier Rainbow Six Vegas, en novembre 2005, nous proposait une fin hollywoodienne qui en a laissé plusieurs sur leur faim. Le dénouement était un peu décevant. Vegas 2 est en partie un prologue à cette première aventure et installe les assises d’un scénario correct.

Nouveautés rafraîchissantes
Vegas 2 offre quelques améliorations très rafraîchissantes. Par exemple, notre personnage gagnera du galon au fil des missions, en solo ou en ligne, grâce au nouveau système ACES (pour Advanced Combat Enhancement and Specialisation). Une grenade mal lancée aura des conséquences néfastes sur notre pointage ACES. Des points seront déduits de notre précieuse expérience, surtout si l’explosif tue ou blesse nos coéquipiers.

Le système de personnages persistants a fait ses preuves dans des jeux comme Battlefield, d’Electronic Arts, ou Call of Duty 4 d’Activision.  Il permet un attachement et une plus grande immersion du joueur dans l’aventure. Le perfectionnement des équipements qu’il permet encourage le participant à se dépasser. Pas nouveau, mais efficace!  Notre soldat peut désormais courir. En sprintant, le joueur peut se sortir de situations périlleuses.

RB6V2 est beaucoup plus tactique que son prédécesseur. L’intelligence artificielle de nos coéquipiers est parfois géniale. Cependant, ils oublient à l’occasion de se cacher, préférant déambuler en pleine rue. Le niveau difficile offre un bon défi. Je suis masochiste, j’adore l’expérience au niveau le plus difficile. Le jeu ne pardonne pas. La coopération est un impératif. 

Grand réalisme
En ligne, sur Xbox Live, un ami peut se joindre à nous, de façon transparente, afin d’exécuter une mission en tandem. C’est bien fait. Les graphismes léchés taxent parfois le processeur de la console de Microsoft. En outre, les grenades semblent lourdes dans RB6V2. On a l’impression de lancer un poids de 10 livres.

La balistique a désormais un effet de pénétration dans les matériaux favorisant le réalisme et l’impression d’immersion.  La série de Tom Clancy est là pour rester. 
Ubisoft Montréal offre une expérience solide.

Les créateurs ont gardé ce qui fonctionnait bien et éliminé la plupart des irritants. Le reste sera corrigé dans la prochaine itération. Rainbow Six Vegas 2 mérite qu’on l’achète. Les fans de la série s’y plairont. Les autres découvriront un titre solide.

Articles récents du même sujet