Techno

Les ados japonais trop friands de cellulaires

Le gouvernement japonais est préoccupé de l’usage abusif du téléphone mobile fait par les enfants et adolescents du pays.

Au
Japon, le tiers des élèves de sixième année possèdent un téléphone
cellulaire et 60% des élèves du 3e secondaire en possèdent un, selon le
ministère de l’Éducation japonais qui s’apprête à lancer un programme
de sensibilisation auprès des parents et des écoles pour limiter
l’usage du téléphone mobile chez les jeunes.

Bénéficiant de réseau haut débit troisième génération, les jeunes
japonais passent plusieurs heures sur leur appareil pour naviguer sur
Internet et échanger des courriels.

«Les parents japonais donnent des téléphones cellulaires à leurs
enfants sans donner assez de recommandations. Au Japon, les téléphones
cellulaires sont devenus des jouets coûteux», a déclaré à l’Associated
Press, Masahura Kuba un porte-parole du gouvernement japonais.

Des recommandations soumises au gouvernement par un comité du ministère
de l’Éducation, suggèrent notamment aux fabricants de téléphones
japonais de limiter les applications des téléphones mobiles à la
conversation et à un logiciel de positionnement GPS.

Pour de nombreux parents japonais, qui déboursent en moyenne 40 $
par mois pour les frais d’abonnements aux téléphones de leurs enfants,
le cellulaire est un moyen efficace de rester en contact avec eux
puisqu’ils doivent parfois parcourir de longues distances en train ou
en autobus pour se rendre à l’école.

Articles récents du même sujet