Soutenez

Loi sur le cellulaire au volant: un conducteur sur deux n'a pas le matériel requis

Selon un sondage
Ipsos/Branchez-vouscom, plus d’un conducteur sur deux n’est pas en
règle avec la nouvelle loi qui interdit d’utiliser le cellulaire au
volant, à moins qu’il ne soit relié à un casque d’écoute ou un système
mains libres.

En
effet, ils sont 52% à ne pas détenir le matériel nécessaire pour
pouvoir continuer à téléphoner en roulant, selon l’enquête faite auprès
des automobilistes ayant un téléphone portable.

Or, pas question pour eux de s’équiper: 72% préfèreront carrément
cesser d’utiliser leur cellulaire au volant, tandis que seulement 26%
vont acheter le matériel requis pour téléphoner à bord de leur auto.

Une petite minorité, plus réfractaire, a avoué qu’elle enfreindra la
loi. En effet, 2% ont soutenu qu’ils continueront d’utiliser leur
cellulaire à la main lorsqu’ils seront au volant.

Ces résultats ne choquent pas le porte-parole de la Sûreté du
Québec, le sergent Michel Brunet: «Il y aura toujours des gens qui vont
défier la loi, comme ceux qui font des excès de vitesse».

De façon générale, la loi entrée en vigueur le 1er avril dernier est
saluée par les automobilistes. Près de 9 conducteurs ayant un
cellulaire sur 10 (88%) se disent très ou assez en faveur de cette loi.

De plus, ils sont à 68% d’avis que la nouvelle législation aura un impact très ou assez important sur la sécurité routière.

Temps d’adaptation oblige, Québec a donné un sursis de trois mois
pour les utilisateurs du cellulaire derrière le volant. Pendant cette
période, les agents de la paix remettront des avertissements aux
récalcitrants.

«Pour l’instant, les gens utilisent leur cellulaire de la main
droite, pensant qu’on ne les voit pas», raconte le sergent Brunet.

Les automobilistes ont jusqu’au 30 juin pour faire des appels en
cachette dans leur auto. À partir du 1er juillet, toute infraction sera
passible d’une amende de 80$ à 100$, en plus de trois points
d’inaptitude.

Le sondage a été réalisé en ligne par la firme Ipsos Descarie du 10
au 20 avril 2008 auprès de 1002 Québécois francophones. Sa marge
d’erreur est de 3,1%.

***

Voir aussi cette vidéo sur les réactions de Daniel Turp, député du Parti québécois, dans le canal Techno de BRANCHEZ-VOUS.tv.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.