Techno

Soixante-dix pourriels par jour

Les internautes dont l’ordinateur ne dispose
d’aucun filtre antipourriel recevraient environ 70 messages
indésirables par jour, soutient la firme de sécurité informatique
McAfee.

L’entreprise
a réalisé une expérience en invitant cinquante internautes qui
proviennent de dix pays à répondre pendant un mois à tous les pourriels
qu’ils recevaient. Pour se faire, McAfee leur a prêté un ordinateur
Dell ne disposant d’aucun filtre antipourriel.

L’expérience de McAfee a révélé que les cinq participants américains
sont ceux qui ont reçu le plus de pourriels, soit 23 233. Un internaute
de l’Illinois aurait même reçu plus de 600 messages indésirables en une
seule journée.

Les Brésiliens et les Italiens sont arrivés en deuxième et troisième
position du classement de McAfee, ayant respectivement reçu 15 856 et
15 610 pourriels durant les quatre semaines de l’expérience.

Les internautes espagnols, français et allemands ont été plus
chanceux. Les Espagnols ont reçu seulement 5 419 pourriels durant les
quatre semaines de l’étude, alors que les Français en ont reçu 2 597.
Les Allemands s’en sont tirés avec 2 331 messages indésirables.

Selon McAfee, qui tente évidemment de promouvoir ses produits de
sécurité informatique, les internautes des dix pays ont constaté une
diminution significative des performances de leur ordinateur au fur et
à mesure qu’ils téléchargeaient une panoplie de logiciels malveillants
en ouvrant tous les fichiers attachés aux pourriels.

La firme de sécurité informatique a également constaté que les
polluposteurs envoient de moins en moins de pourriels à large
diffusion, mais se concentrent plutôt à envoyer des messages plus
personnalisés à leurs victimes.

Quant aux sujets de prédilection des polluposteurs, ils restent les
mêmes : des offres pour faire de l’argent rapidement, la vente de
produits de santé et des offres à caractère sexuel.

Parmi les autres découvertes de McAfee, mentionnons que les hommes
ont reçu plus de pourriels que les femmes. De plus, tous les
participants, mais surtout ceux qui habitent au Royaume-Uni, ont reçu
les pourriels de « l’arnaque nigériane », dans lesquels un fraudeur
affirme posséder une importante somme d’argent et fait part à sa
victime de son besoin d’utiliser son compte de banque pour transférer
l’argent rapidement.

Articles récents du même sujet