Techno

Louis Vuitton c. eBay: condamnation

Hier, eBay France était condamnée à payer 38
millions d’euros, environ 70 millions de dollars canadiens, à Louis
Vuitton et Christian Dior ainsi qu’aux fabricants de parfums Givenchy
et Guerlain, pour avoir fait la vente de produits contrefaits. Et ce
n’est pas tout; le manufacturier exige désormais que plus aucun de ses
produits, contrefait ou non, n’apparaisse sur le site d’enchères, «afin
de protéger la créativité.»

eBay
ira en appel de la décision: «le jugement d’aujourd’hui n’a rien à voir
avec notre lutte contre la contrefaçon. Le jugement d’aujourd’hui est à
propos de la tentative de Louis Vuitton de réduire le choix offert à la
clientèle et d’enfreindre la liberté qu’offre eBay à ses vendeurs, afin
d’éliminer ceux avec qui elle ne peut compétitionner.»

Ce mois-ci, un autre procès similaire s’est déroulé aux États-Unis,
à l’issue duquel on a déterminé qu’eBay était un partenaire des
vendeurs et, par conséquent, devait faire davantage pour empêcher la
vente illégale de produits contrefaits. Le juge a d’ailleurs suggéré à
eBay d’exiger les numéros de série et certificats d’authenticité des
produits.

L’entreprise emploie 2 000 personnes partout au monde dans le cadre
de son programme de lutte contre la contrefaçon. Toutefois, selon une
enquête de Louis Vuitton réalisée en 2006, 90% des parfums, montres et
sacs à main vendus sur le site sont contrefaits.

Articles récents du même sujet