Techno

Japon: la fibre optique domine l'ADSL

Au Japon, le nombre d’abonnés accédant à
Internet par fibre optique surpasse dorénavant celui des foyers qui se
connectent par ADSL, rapporte l’Agence France-Presse (AFP).

Les
foyers utilisant une connexion Internet par fibre optique (technologie
FTTH) dépasseraient maintenant la barre des 13 millions, alors
qu’environ 12,75 millions de foyers seraient abonnés à un service ADSL,
une technologie qui passe par la ligne régulière de téléphone.

En théorie, l’accès à Internet par fibre optique directe offre des
débits de deux à cent fois plus rapides qu’une connexion ADSL. Les
débits auraient une vitesse identique autant dans l’émission que dans
la réception des données.

Avec ses 13 millions de foyers connectés à Internet par fibre
optique, le Japon – qui compte un total de 48 millions de foyers –
devient ainsi le pays où cette technologie est la plus répandue.

Dans les zones urbaines à forte densité, comme les villes de Tokyo
et Yokohama, la quasi intégralité des citoyens peuvent s’abonner au
service par fibre optique. Dans les autres régions du pays, les neuf
dixièmes de la population y ont accès.

Depuis plusieurs mois, les opérateurs japonais NTT et KDDI mettent
les bouchées doubles afin de créer des infrastructures plus
performantes pour soutenir leurs services multimédias en
haute-définition. Les deux entreprises privées misent sur la robustesse
de ces nouvelles infrastructures pour assurer un débit constant des
données à leurs clients.

Mentionnons que, toutes technologies confondues, environ 33 des 48
millions de foyers nippons ont un accès Internet à haut-débit.

Articles récents du même sujet