Techno

É-U: poursuite contre un pirate informatique brésilien

Le Département américain de Justice a amorcé
la semaine dernière des démarches d’extradition pour pouvoir poursuivre
un présumé pirate informatique brésilien qui aurait contaminé plus de
100 000 ordinateurs avec un logiciel malveillant.


Un
jury de Nouvelle-Orléans (Louisiane) a fait jeudi dernier la demande
d’extradition pour que Leni de Abreu Neto soit transféré des Pays-Bas –
où il a été arrêté – aux États-Unis.

L’homme de 35 ans, qui est originaire du Brésil, est accusé par les
autorités américaines de complot dans le but de contaminer des
ordinateurs avec un logiciel malveillant et ainsi créer un réseau de PC
zombies servant à envoyer massivement des pourriels aux internautes.

Pour le crime dont il est accusé, Neto aurait fait affaire avec
Nordin Nasiri, un jeune Néerlandais de 19 ans. Les deux hommes auraient
contaminé plusieurs dizaines de milliers d’ordinateurs afin de
constituer leur réseau de PC zombies et le vendre au polluposteur le
plus offrant. Selon le Département de Justice, Neto et Nasiri
désiraient obtenir 25 000 euros, soit environ 38 500 $, pour leur
réseau de PC contaminés.

Neto a été arrêté aux Pays-Bas le 29 juillet dernier, le même jour
que son complice. Étant un citoyen néerlandais, Nasiri sera cependant
jugé dans son propre pays.

S’il est reconnu coupable du crime dont il est accusé, Neto pourrait
passer les cinq prochaines années derrière les barreaux, être en
probation durant trois autres années et devoir payer une amende de 250
000 $.

Afin de procéder à l’arrestation des deux hommes, la division
louisianaise du FBI a travaillé avec l’Unité contre les crimes de
haute-technologie des Pays-Bas et la division informatique de la Police
fédérale brésilienne.

Articles récents du même sujet