Techno

Nouvelle politique de saisie à la douane américaine

Aux États-Unis, une nouvelle politique risque d’attirer la grogne de bien des voyageurs.


La
politique, dont les détails ont été rendus publics il y a quelques
jours, permet aux autorités américaines de saisir «tout objet servant à
accumuler des données, sous forme analogique ou numérique», sans qu’on
ne suspecte quoi que ce soit, pour y examiner les données qui y sont
stockées.

Ainsi, un voyageur entrant aux États-Unis pourrait voir son
ordinateur, ses livres et son téléphone cellulaire saisi, «pour une
période indéterminée.» De plus, les autorités peuvent partager les
données trouvées avec toute autre agence fédérale ou entité privée à
des fins de traduction ou de décryptage.

Plusieurs groupes de défense de la vie privée auraient déjà signalé leur mécontentement.

Ces politiques pourraient être en place depuis quelques mois, bien
qu’on vienne tout juste d’en révéler les détails; selon le Washington
Post, plusieurs voyageurs internationaux ont déjà vu leurs appareils
électroniques saisis, pour quelques mois, dans au moins un cas. Compte
tenu que selon une étude dévoilée récemment,
42% des voyageurs d’affaires n’ont pas de sauvegardes de leurs données,
une telle politique pourrait s’avérer très dommageable pour certaines
entreprises.

Articles récents du même sujet