Techno

Un drone américain piraté par des Iraquiens grâce à un logiciel de 30 $

L’enregistrement vidéo en
temps réel d’une opération militaire américaine utilisant des
prédateurs drones aurait été intercepté par des insurgés iraquiens. Ces
derniers ont simplement eu recours à un logiciel facilement
téléchargeable sur Internet pour intercepter les images enregistrées le
long du parcours emprunté par l’avion militaire.

Cette nouvelle est fort étonnante, puisque
ceci signifie que les pirates engagés par des militants iraquiens sont
en mesure de connaître les zones géographiques iraquiennes et afghanes
parcourues par le drone, donc qui sont surveillées par l’armée
américaine. De cette façon, les militants insurgés peuvent échapper
facilement à la surveillance ou aux attaques militaires américaines.

Le Wall Street Journal
indique par ailleurs que la sécurité des enregistrements vidéo procurés
par les drones envoyés en Afghanistan avait été compromise par
l’utilisation d’un logiciel tel que SkyGrapper par exemple,
téléchargeable sur Internet. En réaction, un officier militaire senior
de l’Air Force a décidé d’envoyer d’autres types d’appareils pour
capter les images du pays.

Cette faille de sécurité pourtant connue des militaires est
possible, car les informations récoltées par les drones se font
retransmettre à la base militaire par un lien non sécurisé et sans être
cryptées. Aucune évidence ne permet d’affirmer que la trajectoire des
drones a pu être modifiée par les pirates, prétend l’Armée américaine.

Les drones représentent l’arme de choix du Président Obama en
Afghanistan et au Pakistan. N’étant pas habités, ces avions permettent
de surveiller et d’attaquer les insurgés dans des zones politiques
sensibles ou présentant un risque trop élevé pour y envoyer des troupes.

Articles récents du même sujet