Techno

Le fondateur et PDG de Facebook victime de sa propre politique de confidentialité?

L’apparition des 300 photos personnelles de Mark Zuckerberg sur le
Web, ainsi que les groupes auxquels il appartient et les événements
marqués dans son calendrier en ont surpris plus d’un et remettent de
l’avant la polémique associée aux nouvelles règles de confidentialité
imposées la semaine dernière aux utilisateurs de Facebook.

Bien que le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, ait affirmé
qu’il a partagé ses photos personnelles sur une base volontaire,
certains indices permettent de remettre ce fait en question.

La
semaine dernière, M. Zuckerberg avait partagé ses 300 photos
personnelles avec «Tout le monde», incluant celles sur lesquelles se
retrouvent sa famille, ses amis et son petit ours de peluche qu’il
serre dans ses bras alors qu’il est en pyjama.

Sans être l’ami du
fondateur de Facebook, les sites Gawker et Valleywag avaient donc pu
avoir accès aux photos et ont révélé la disponibilité publique des
photos, comme beaucoup d’autres sites et blogueurs. Par la suite, les
deux sites ont observé que M. Zuckerberg avait modifié ses paramètres
de confidentialité pour restreindre l’accès à ses photos.

Les
utilisateurs doivent être très attentifs et minutieux lors de la
modification de leurs paramètres de confidentialité. Les photos de
profil et les groupes auxquels ils appartiennent sont rendus publics,
même si leur profil ne l’est pas, et malgré le fait que les anciens
paramètres soient conservés, ce qui a généré le mécontentement des
usagers partout dans le monde.

Les utilisateurs doivent régler
manuellement et séparément la confidentialité de chaque élément de leur
compte pour éviter de s’afficher publiquement.

Articles récents du même sujet