Techno

Un site internet offre un service de messagerie après-mort

Wouter Scheepstra - Métro Pays-Bas

Créer un site web où les internautes peuvent laisser des messages ou des photos qui seront envoyés à leurs proches après leur décès. L’idée a germé dans l’esprit de Martin Weeda et Ron Laurens, deux voisins habitant à Rotterdam, aux Pays-Bas. Ils ont ainsi lancé Mail from Heaven. Métro les a rencontrés.

Votre site offre l’occasion à certains d’insulter leur belle-mère après leur décès…
Martin :
C’est vrai que les messages qui sont laissés sur le site ne sont pas tous positifs. Il est possible de confier ses secrets les plus chers ou certaines frustrations. Les messages sont envoyés après la mort du rédacteur aux adresses qu’il a données.

Dans votre site, vous offrez des spécimens de lettres dont on peut s’inspirer. Dans l’une d’elles, quelqu’un insulte un collègue et termine son message par «Tu es et seras toujours une salope»…
Martin :
Nous ne sommes pas responsables du contenu des messages, car nous ne les lisons pas. Les courriels sont stockées dans un compte sécurisé et ne peuvent être ouverts ou modifiés que par celui qui les a créés. La confidentialité est garantie.

Serait-il possible d’y expliquer son suicide?
Martin :
Tout est possible, rien n’est trop bizarre. Il y a aussi une partie du site qui est publique, pour ceux qui souhaitent que leurs messages soient lus par le monde entier après leur mort. Un joueur de football pourrait y annoncer son homosexualité après sa mort.
Ron : Il faut le voir positivement. À l’origine, nous avons décidé de créer ce site pour que les gens puissent y laisser des souvenirs agréables ou des messages pour leurs proches. En ce moment, il est seulement possible d’y laisser des courriels et des photos, mais bientôt, il y aura de la place pour des MP3 et des vidéos.

Si l’on sait déjà ce qu’on veut dire à ses proches, pourquoi ne pas leur dire quand on est en vie?
Martin :
Personne ne sait quand son heure sera venue. On oublie souvent de dire certaines choses importantes. C’est plus sûr d’enregistrer un message pour la postérité. De plus, il se peut que l’on ait des secrets qu’on ne veuille pas dévoiler de son vivant. Notre site est le coffre-fort numérique d’une vie.

Donc, si votre mère écrit que vous êtes le fils du laitier…
Martin :
Vous devrez gérer cet aveu.
Ron : Les courriels ne sont pas envoyés automatiquement dans votre boîte de réception. Vous recevrez d’abord un courriel qui vous annoncera que vous avez du «courriel de l’au-delà». Vous déciderez ensuite si vous voulez le lire ou non.

Ne devrions-nous pas laisser la mort tranquille?
Martin :
Après la mort d’une personne qu’on aime, il reste parfois plusieurs questions sans réponses. C’est tellement plaisant de recevoir des messages personnels ou des photos d’une personne qu’on a beaucoup appréciée.

Donc, pour vous, le malheur des uns fait le bonheur des autres?
Ron :
Pas du tout. Le service ne coûte rien.
Martin : Seulement s’il y avait beaucoup d’utilisateurs et que nous faisions de l’argent avec la publicité.

Pour plus de détails, visitez le site de Mail from Heaven.

Articles récents du même sujet