Techno

Le service de «suicides» en ligne Suicide Machine fait rager Facebook

Peter Viering - Métro Pays-Bas

Le logiciel Web 2.0 Suicide Machine, qui permet d’effacer complètement son profil sur des sites de réseaux sociaux, a confronté son développeur, la compagnie de Rotterdam Moddr, à la colère de Facebook et de MySpace. Métro s’est entretenu avec Hajo Doorn, le directeur de Worm, l’organisation derrière l’initiative.

Qu’est-ce que la Suicide Machine?
C’est un logiciel qui permet d’éliminer rapidement votre profil de Facebook, MySpace, LinkedIn ou Twitter. Ça permet aux usagers de tout effacer, sans laisser de traces de ses données personnelles.

Pourquoi est-ce nécessaire?
La raison première de l’existence de ce logiciel est le respect de la vie privée. Au www.suicidemachine.org, vous pourrez voir un homme qui met fin à sa vie virtuelle en commettant un «suicide» sur Facebook. Son activité sur ce réseau social lui empoisonnait la vie. Il n’avait plus de temps pour sa famille. Il voulait retrouver sa vraie vie.

Ne pouvez-vous pas simplement annuler votre compte?
Facebook gardera vos données. Quelqu’un que je connais a perdu sa femme il y a un an. Les photos et les souvenirs de celle-ci apparaissaient toujours sur le compte de son mari même si elle n’était plus inscrite. Combien de temps dure votre vie virtuelle après votre mort?

Ça peut être très douloureux?
Et très nocif. Surtout pour des personnes qui sont épiées ou qui regrettent des choses qu’ils ont dit sur leur profil. Ça peut avoir des conséquences fâcheuses. Pensez au comportement des adolescents sur l’internet. En tuant son alter ego en ligne, on peut en quelque sorte faire le ménage dans notre passé.

Pourquoi Facebook est en furie contre votre initiative?
On ne sait pas trop. Ce n’est pas clair du moins dans les lettres qu’on a reçues de leurs avocats. Facebook a récemment ajusté ses réglages sur la vie privée et, maintenant, les profils sont automatiquement publics. Bien sûr, il y a des intérêts commerciaux derrière tout ça.

Combien de «suicides» ont été commis jusqu’à maintenant?
Plus de 1 000 personnes ont déjà utilisé la Machine pour effacer leur profil, ce qui fait que plus de 84 000 personnes ont perdu un ami et que près de 300 000 «gazouillis» sur Twitter ont été retirés.

Allez-vous poursuivre votre démarche?
Facebook et MySpace ont tenté de nous mettre des bâtons dans les roues, mais maintenant tout semble fonctionner. On a reçu des appuis de partout dans le monde.

Articles récents du même sujet