Actualités

Armes à feu et lutte au crime: résumé du 5 septembre de la campagne électorale fédérale

Le Premier ministre du Canada et chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, tient un point de presse après le débat télévisé de TVA-LCN. Photo: Josie Desmarais/Métro

Les Libéraux ont profité du quatrième dimanche de la campagne électorale fédérale pour renouveler leurs attaques contre les Conservateurs quant à leur position sur l’interdiction des armes d’assaut. De son côté, le chef du Parti conservateur, Erin O’Toole a présenté son plan pour renforcer les effectifs de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) alors que les Néo-démocrates ont abordé leurs plans pour accélérer la vaccination contre la COVID-19.

Le chef libéral, Justin Trudeau s’est attaqué, dimanche, au chef conservateur, Erin O’Toole, accusant à nouveau ce dernier de vouloir abroger l’interdiction des armes de style arme d’assaut imposée par les Libéraux au cours du dernier mandat.

«Une seule victime canadienne de violence par arme à feu en est une de trop. Assurer la sécurité de nos enfants et de nos communautés face à la violence par arme à feu devrait être un enjeu sur lequel tous les partis s’entendent, mais ce n’est pas le cas d’Erin O’Toole», soutient-il.

Le chef libéral a également annoncé son intention de durcir les lois sur les armes d’assaut interdites. Les propriétaires de ce type d’armes seraient ainsi obligés de les revendre au gouvernement ou de suivre le processus visant à les rendre à tout jamais inutilisables.

Un éventuel gouvernement libéral interdirait par ailleurs les chargeurs à haute capacité en prohibant la vente ou la cession de chargeurs pouvant contenir plus de cartouches que la limite légale.

Un gouvernement libéral soutiendrait par ailleurs les provinces ou territoires qui instaureraient une interdiction sur les armes de poing sur l’ensemble de leur territoire.

O’Toole veut embaucher 200 agents de la GRC

Le chef conservateur, Erin O’Toole, a présenté, dimanche, son Plan de rétablissement du Canada, qui doit permettre l’embauche de 200 agents de la GRC supplémentaires pour lutter contre les gangs et la contrebande d’armes à feu et de drogue.

La plupart des nouveaux agents seraient affectés à la région métropolitaine de Toronto et au Lower Mainland, où ils seraient le plus nécessaires.

Les Conservateurs souhaitent également s’attaquer à la cybercriminalité, la violence familiale et l’exploitation sexuelle. Ils promettent d’investir 100 M$ sur cinq ans dans la formation des policiers qui ne travaillent pas au niveau provincial dans ces domaines.

Un gouvernement conservateur consacrerait par ailleurs 25 M$ à un programme national de soutien à la police et de formation communautaire pour réduire les taux d’incarcération des communautés autochtones du Canada.

Accélérer la vaccination

Pour aider la population à traverser la quatrième vague, le chef néo-démocrate Jagmeet Singh s’est engagé à verser 1 G$ en soutien ciblé pour accélérer les campagnes de vaccination et à s’associer aux provinces et aux territoires pour créer des programmes ciblés et inclusifs qui élimineraient les obstacles restants et aideraient les personnes qui ne sont pas encore vaccinées à l’obtenir.

Articles récents du même sujet