Actualités

Non au financement public pour le baseball à Montréal, tonne l’opposition

Photo: Charles Laberge/Getty Images

La construction d’un nouveau stade de baseball ne doit pas être financée par le secteur public. C’est ce qu’ont entonné les trois partis d’opposition à l’Assemblée nationale, mardi.

«J’espère le retour du baseball majeur à Montréal, a partagé le porte-parole des Libéraux en matière de sports, Enrico Ciccone. Mais je ne crois pas qu’un investissement public dans la construction d’un stade jouisse de l’acceptabilité sociale, en ce moment, dans le contexte économique actuel.»

Avant tout, les fonds publics doivent être utilisés pour les écoles, le système de santé et d’éducation, estime le leader parlementaire de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois. «Il y a tellement de choses à faire avec l’argent public au Québec avant de financer un stade de baseball», a-t-il résumé.

Le Parti québécois s’est déclaré «peu favorable» ou «complètement défavorable» au financement public. «C’est un débat qui semble attiser les passions dans la course à la mairie de Montréal, on va leur laisser débattre de ça, a indiqué le député Joël Arseneau. Mais si le gouvernement du Québec devrait y ouvrir la porte, on réagira avec une certaine réserve.»

Québec aurait des discussions «à haut niveau», avec la firme d’investissements Claridge pour construire un stade de baseball à Montréal. Le ministre de l’Économie Pierre Fitzgibbon en a fait la déclaration en entrevue au Journal de Montréal. L’implication financière du gouvernement serait toutefois conditionnelle à d’importantes retombées économiques, a-t-il spécifié.

Articles récents du même sujet