Actualités

L’Alliance s’impose à domicile et récolte la première victoire de son histoire

«Vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression», disait David Swanson.


Premier rendez-vous réussi entre l’Alliance et ses partisans. Dimanche après-midi, la troupe montréalaise a remporté son tout premier match à domicile, à l’Auditorium de Verdun, par la marque de 80-70 face aux Shooting Stars de Scarborough.

Dominic Green a été le joueur le plus productif pour l’Alliance avec une récolte de 36 points. Son coéquipier Kemy Osse s’est aussi démarqué en inscrivant 12 points et cinq rebonds.

La troupe de Vincent Lavandier tirait de l’arrière 45-37 à la mi-temps, mais s’est rapidement relevée pour prendre les commandes au troisième quart. Un superbe dunk de Isiah Osborne a semblé donner un élan de confiance aux Montréalais. Trois tirs consécutifs de trois points de Dominic Green ont permis aux locaux de se forger une avance de cinq points au quatrième quart. L’Alliance n’a jamais regardé en arrière et a filé vers la victoire, la toute première de son histoire.

Avec ce gain, l’Alliance (1-1) se retrouve au sixième rang provisoire de la Ligue élite canadienne de basketball (LECB).

«En première mi-temps, on a bien attaqué, mais on a eu un pourcentage de conversion catastrophique. On se créait de belles occasions, les joueurs étaient seuls, mais on ne terminait pas les jeux. À la mi-temps, j’ai demandé à mes joueurs d’être plus agressifs en défense, et c’est comme ça qu’on a trouvé notre rythme», a mentionné l’entraîneur-chef Vincent Lavandier après la rencontre.

Questionné au sujet de la soirée de rêve de Dominic Green, son entraîneur s’est dit aucunement surpris par sa performance.

«C’est une performance normale pour lui. Dominic sait faire ça. C’est un joueur de grand talent. Il a besoin de travailler beaucoup la défense, il le sait. Je suis exigeant avec les joueurs de talent», a-t-il indiqué.

Le Montréalais Kemy Osse avait les yeux brillants après la rencontre.

«C’est malade, je ne sais pas quoi dire. C’est juste malade, premier match à la maison, première atmosphère comme ça. Juste la victoire, c’est malade pour moi! C’est le plus beau moment de ma carrière», a indiqué celui qui a réussi le panier de la victoire.

Ambiance survoltée à l’Auditorium de Verdun

L’Auditorium de Verdun avait des airs de fourmilière dimanche après-midi. Quelques jours avant le match, l’organisation de l’Alliance avait dévoilé avoir vendu tous ses billets pour la rencontre inaugurale de dimanche. Ce sont finalement 3500 partisans qui se sont entassés dans l’enceinte du complexe sportif de Verdun. Amateurs de basketball, Verdunois, personnalités publiques et acteurs de la classe politique étaient présents pour applaudir l’équipe locale.

3500 partisans s’étaient rassemblés pour le premier match de l’Alliance à l’Auditorium de Verdun.
Crédit Photo : Clément Gaboury / Métro Média

«Je sais qu’ils peuvent faire mieux encore. Les Montréalais sont capables de plus encore. Les partisans peuvent encore monter les décibels», a lancé l’entraîneur-chef Vincent Lavandier après la rencontre.

Des joueurs actuels de la National Basketball Association (NBA) se sont également déplacés pour ce match historique. Les Montréalais Chris Boucher et Luguentz Dort ont notamment été aperçus aux abords du terrain.

C’est la mairesse de Verdun Marie-Andrée Mauger qui a effectué la mise au jeu protocolaire au début de la rencontre. Le rappeur Zach Zoya a assuré l’animation du spectacle de la mi-temps, au grand plaisir des partisans sur place.

L’Alliance retrouvera ses partisans dès mardi, alors que la formation montréalaise recevra la visite des BlackJacks d’Ottawa, à Verdun.

Un visage bien connu chez les Shooting Stars

Malgré les 22 points de Kyle Alexander, c’est plutôt Jermaine Lamarr Cole qui attiré l’attention des amateurs dans le camp ennemi. Le garde de 37 ans est mieux connu sous le nom de J. Cole. Ce rappeur et producteur américain s’est fait connaître grâce à sa musique avant de rejoindre les rangs des Shooting Stars. Plusieurs amateurs sur place l’ont d’ailleurs apostrophé dans l’espoir de recueillir son autographe. Cole a conclu la rencontre sans aucun point, en un peu plus de quatre minutes de jeu.

Articles récents du même sujet