Soutenez

L’attente tire à sa fin pour les amateurs de basketball de Montréal

Joel Anthony, directeur général de l'Alliance de Montréal
Joel Anthony, directeur général de l'Alliance de Montréal Photo: Mark-Anthony Cambria / Alliance de Montréal

Pour une première fois en près de 10 ans, la métropole sera représentée par une équipe professionnelle de basketball.

Le 25 mai, l’Alliance de Montréal affrontera les Honey Badgers à Hamilton, pour le tout premier match de son histoire dans la Ligue élite canadienne de basketball (LECB).

Quatre jours plus tard, l’Alliance fera ses débuts devant ses partisans à l’Auditorium de Verdun.

À moins d’un mois de l’ouverture de ce nouveau chapitre, à quoi les Montréalais peuvent-ils s’attendre de leur nouveau club?

«Nous allons donner un bon spectacle, c’est certain», clame le directeur général de l’Alliance, Joel Anthony.

«Nous essayons d’attirer les familles et les enfants pour rendre l’expérience agréable, mais je crois aussi que les vrais fans de basketball de Montréal seront au rendez-vous», poursuit-il.

En tant qu’équipe d’expansion, intégrer une ligue déjà en place n’est toutefois pas chose simple.

Le directeur en est bien conscient.

«Nous sommes une équipe professionnelle, donc bien sûr que nous voulons être compétitifs et gagner le plus souvent possible. Toutefois, il faut être réaliste et s’attarder au développement de nos joueurs et de notre programme. Le but est, avant tout, de bâtir une culture qui va perdurer.»

Celui qui a remporté deux championnats de la National Basket Association (NBA) avec le Heat de Miami en 2012 et 2013 n’en est pas à son premier rodéo.

Joel Anthony espère transmettre son expertise aux joueurs ainsi qu’à son personnel d’entraîneurs.

C’est d’ailleurs Vincent Lavandier qui agira à titre d’entraîneur-chef de la formation montréalaise.

«Le mot d’ordre pour nous, c’est la polyvalence. Vincent [Lavandier] et moi, nous aimons les joueurs qui peuvent jouer à différentes positions», mentionne Joel Anthony.

«Ça facilite la tâche de tout le monde et ça donne de la flexibilité à notre personnel. Les qualités athlétiques sont également très importantes.»

Le camp d’entraînement de l’équipe se mettra en branle le 16 mai, tandis que le match inaugural à l’Auditorium de Verdun aura lieu le 29 mai. Pour l’occasion, l’Alliance recevra la visite des Shooting Stars de Scarborough.

L’équipe prend forme

À quelques semaines du début du camp d’entraînement, presque toutes les pièces du casse-tête sont maintenant assemblées.

Lors du repêchage U Sports de la LECB qui se déroulait le 19 avril dernier, le club montréalais a jeté son dévolu sur deux des joueurs les plus prometteurs au pays, Alain Louis et Marc-André Fortin.

Louis, deuxième choix au total, a joué son basketball universitaire avec les Ravens de l’Université de Carleton tandis que Fortin, 19e sélection du repêchage, s’alignait avec le Rouge et Or de l’Université Laval.

Le Montréalais de six pieds et sept pouces Nathan Cayo s’est également joint à l’équipe au cours des dernières semaines. Celui qui portait l’uniforme des Spiders de l’Université du Richmond rentre au bercail après cinq saisons passées en Virginie. 

«Je suis vraiment excité de commencer à jouer devant les partisans et de faire partie de cette première saison pour l’Alliance de Montréal», a mentionné Cayo, 24 ans.

«J’aimerais remercier Dieu pour cette opportunité de débuter ma carrière professionnelle à Montréal, dans la ville où j’ai grandi et appris à jouer au basketball.»

Le dernier venu de l’Alliance se nomme Hernst Laroche. Ce Montréalais de 33 ans a joué quatre saisons en division 1 de la NCAA avant de s’exiler en France, en Argentine et en Tunisie pour poursuivre sa carrière professionnelle.

«J’ai bien l’intention de redonner à la ville qui m’a tant offert», a mentionné Hernst Laroche.

«Il s’agit d’une opportunité unique de faire rayonner les couleurs de Montréal à travers le pays et même à l’international. Quelle fierté de représenter ma ville natale!»

Les Montréalais auront la chance d’assister à 10 matchs de l’Alliance cet été à l’Auditorium de Verdun.

Ligue élite canadienne de basketball (LECB)

Regroupant dix équipes d’un océan à l’autre, la LECB est la seule ligue professionnelle de basketball au pays. Mise sur pied en 2019, la ligue compte sur plus de 75% de joueurs canadiens, ce qui fait d’elle la ligue professionnelle avec la plus grande représentativité de joueurs locaux au pays.

Chaque équipe dispute 20 rencontres, dont la moitié à domicile.

Originalement composée de six équipes, la ligue a accueilli les Blackjacks d’Ottawa en 2020 en tant que première franchise d’expansion.

Cette année, Montréal rejoint Scarborough et St. John’s dans la deuxième vague de développement de la LECB.

Les Stingers d’Edmonton, doubles champions en titre, tenteront de remporter la palme pour une troisième année d’affilée.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de IDS-Verdun.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.