Montréal

Le coût de la rénovation du Biodôme bien plus élevé que prévu

Le coût de la rénovation du Biodôme bien plus élevé que prévu
Photo by: Métro

La rénovation du Biodôme, prévue depuis plusieurs années, coûtera finalement 37% de plus que les estimations de la Ville de Montréal. Malgré cet écart, l’administration de Valérie Plante compte «aller de l’avant» pour faire avancer «ce projet exceptionnel et incroyable».

La Ville de Montréal avait planifié un budget total avoisinant les 16M$, incluant les travaux au Biodôme et le déménagement des animaux. Or, la plus basse soumission obtenue par les services municipaux, provenant d’une firme privée, propose un coût de 22,4M$.

Ce n’est pas la première fois que la Ville se retrouve confrontée à un telle situation. En 2016, l’administration de Denis Coderre avait déjà été contrainte d’annuler un premier appel d’offres en raison d’une importante différence de coûts. La facture envisagée étant alors trop élevée, le maire de l’époque avait décidé de reporter ce projet imaginé, initialement, comme un legs du 375e anniversaire de Montréal.

«Les services ont alors vraiment fait un gros travail pour modifier le projet, en enlevant des éléments pour faire baisser les coûts», a indiqué mercredi la conseillère Laurence Lavigne-Lalonde, en charge de ce dossier.

Le déménagement de la cafétéria, l’agrandissement de la zone polaire et la relocalisation des bureaux administratifs ont ainsi été coupés. La création d’un belvédère, l’un des éléments phares de cette réfection, qui permettra de voir les animaux avec un autre point de vue, a en revanche été maintenue.

[bignumber number= »14,5M$ »]Avec ces rénovations, le Biodôme espère augmenter la fréquentation du site et ses revenus annuels. Ceux-ci pourraient passer de 11M$, actuellement, à 14,5M$ dès 2020.[/bignumber]

«Depuis 25 ans, il n’y a pas eu de rénovation au Biodôme. Même avec cet écart de prix, on veut aller de l’avant. On n’a pas le choix, car c’est nécessaire. Comme l’ensemble des musées du monde entier, il est important de renouveler l’expérience des visiteurs», a détaillé l’élue de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, précisant que la décision a été prise «de retirer les éléments qui ont le moins d’impacts sur les visiteurs».

En raison des mésaventures liées à ces appels d’offres, la fermeture du Biodôme a également été reportée. Celui-ci fermera finalement le 26 mars au lieu du 12 février. Une réouverture est prévue pour l’été 2019.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *