Montréal

Une navette autonome pour une première fois dans le trafic

Une navette autonome pour une première fois dans le trafic

Une navette autonome circule pour une première fois au Canada sur la voie publique, en côtoyant des véhicules avec chauffeur.

La Ville de Candiac et Keolis Canada ont lancé jeudi matin un projet pilote qui consiste à faire rouler un véhicule autonome sur une distance de 2 km, entre le terminus d’autobus d’exo et l’intersection des boulevards Marie-Victorin et Montcalm. Elle s’arrêtera devant un complexe pour retraités et des entreprises locales.

Pas moins de 15 personnes pourront embarquer gratuitement dans la navette autonome, dans lequel un technicien prendra place en permanence. Le véhicule se déplacera à une vitesse pouvant aller jusqu’à 25 km/h.

Les usagers du transport collectif de Candiac pourront embarquer dans la navette autonome jusqu’au 1er décembre. Par la suite, le véhicule effectuera des tests sans passager pendant l’hiver. Il reprendra du service au printemps prochain.

Le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation a allongé 350 000$ pour la réalisation de ce projet pilote, qui s’étendra sur une année.

La navette autonome de Keolis, conçue avec l’aide de la firme Navya, roule déjà dans plusieurs pays, notamment en France (Lyon), aux États-Unis (Las Vegas) et au Royaume-Uni (parc olympique)

À Montréal, deux navettes autonomes de l’entreprise EasyMile ont été mis service au Parc olympique jusqu’à la fin du mois d’octobre par l’exploitant Transdev. D’autres projets de démonstration de véhicules autonomes sont envisagés par l’administration montréalaise.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *