Montréal

Montréal approuve un projet de pétition pour contrer le gaspillage alimentaire

Montréal approuve un projet de pétition pour contrer le gaspillage alimentaire
Photo: Courtoisie | Montreal Dumpster Diving

Une pétition réclamant une consultation publique sur le gaspillage alimentaire sera mise en ligne dans les prochains jours sur le site web de la Ville de Montréal. La mesure découle d’une initiative.

«Nous avons l’impression que ce sujet va répondre à des préoccupations des Montréalais quant au gaspillage alimentaire», a déclaré mercredi la responsable de la démocratie et de la transparence à la Ville de Montréal, Émilie Thuillier. 

L’élue de Projet Montréal a annoncé mercredi en séance du comité exécutif que le projet de pétition «pour faire cesser le gaspillage alimentaire» initié par la résidente du Plateau-Mont-Royal Atlantide Desrochers a été approuvé le 12 juillet par le greffier adjoint de la Ville. Celle-ci demande à la Ville de mettre en place des «changements réglementaires» et des «plans d’action» pour contrer ce phénomène grandissant.

Une fois que la pétition sera mise en ligne, celle-ci devra obtenir 15 000 signatures en 90 jours. Après une analyse des résultats par le greffier, une consultation publique pourra être déclenchée.

En mars dernier, une pétition réclamant une consultation publique sur l’encadrement de la distribution des circulaires a obtenu plus de 15 000 signatures en moins d’une semaine.

Un gros problème de gaspillage

Le gaspillage alimentaire est un gros problème au Canada. Les estimations sur les pertes varient entre 30% et 60% de l’ensemble de la nourriture produite.

Diverses épiceries ont pris des mesures récemment pour diminuer la quantité de pertes en magasin. La mesure la plus récente vient de la bannière Métro, qui tente un projet pilote dans certaines succursales de Montréal.

Femme engagée

Atlantide Desrochers, qui n’a pu accorder d’entrevue à Métro mercredi, est une femme engagée bien connue de son quartier. Elle bénéficie d’ailleurs de l’appui de plusieurs organismes dans sa démarche actuelle auprès de la Ville.

Depuis plusieurs années, la Montréalaise récupère les articles invendus dans 25 commerces du Plateau-Mont-Royal pour en faire des paniers alimentaires d’aliments non périssables qu’elle remet entre autres à des familles et à des étudiants.

Mme Desrochers a également lancé l’hiver dernier une pétition demandant au gouvernement Legault de mettre en place un programme de «récupération des invendus» dans les épiceries de la province. Celle-ci a depuis recueilli plus de 27 000 signatures en ligne.