Montréal

Lutte aux armes à feu: le SPVM aura plus de policiers

SPVM
Le directeur du SPVM, Sylvain Caron Photo: Josie Desmarais/Métro

Les effectifs du SPVM seront bonifiés à la suite des nombreux incidents de violence par armes à feu à Montréal. Dix postes de policiers et deux postes temporaires civils s’ajouteront à l’Équipe multisectorielle dédiée aux armes à feu (EMAF).

Les policiers seront déployés entre le 1er octobre 2021 et la fin mars 2022. Le comité exécutif de la Ville de Montréal en a fait l’annonce ce matin. Le directeur du SPVM a fait valoir que dans la lutte contre les violences par armes à feu, le SPVM entend s’adapter «à la situation du territoire».

Anne Chamandy, directrice des communications du SPVM, ajoute que les partenaires communautaires seront mis à contribution pour faire face à ce problème complexe. «Sans les citoyens et les partenaires communautaires, on ne pourrait assurer le sentiment de sécurité», dit-elle.

La mesure annoncée s’inscrit dans le cadre d’une entente entre le SPVM, la Ville de Montréal et le ministère de la Sécurité publique (MSP). Cette entente représente près de 50 M$, dont 40 M$ de la part du MSP, en appui à sept dossiers différents.

Des mesures contre les violences armées

Ce soutien a permis à la Ville de bonifier plusieurs services du SPVM depuis le 1er avril dernier, dans la lutte contre les violences par armes à feu. Elle est le fruit de «plusieurs mois de discussions avec le MSP […] en réponse à l’augmentation des événements violents» a ajouté M. Sylvain Caron.

Le Ville de Montréal avait ainsi annoncé précédemment la mise en oeuvre de l’Équipe de concertation communautaire et de rapprochement (ECCR) et l’Équipe de soutien aux urgences psychosociales (ESUP) du SPVM, l’ajout de 17 policiers jusqu’au 31 décembre 2021 et l’augmentation des effectifs temporaires policiers et civils entre 2022 et 2024.

De plus, fin août, la Ville de Montréal avait aussi annoncé une bonification de l’équipe ECLIPSE avec l’ajout de 42 policiers et civils. Ceux-ci s’ajoutent au corps de police montréalais pour soutenir les équipes d’enquête et de lutte contre les groupes criminalisés. À la mi-juin, 40 policiers se sont ajoutés à l’équipe dédiée à la lutte au trafic d’armes à feu (ELTA) du SPVM.

Articles récents du même sujet