Montréal

Une brasserie accueille des militants anti-vaccins sans passeport vaccinal

Brasserie-des-rapides
La Brasserie Des Rapides, à LaSalle. Photo: Josie Desmarais/Métro

La Brasserie des Rapides, située à LaSalle, a accueilli des manifestants anti-vaccins sans vérifier leur «code QR», ou passeport vaccinal, selon une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux. D’autres clients mentionnent aussi à Métro s’être rendus dans l’établissement sans que leur passeport vaccinal soit vérifié.

Après la manifestation contre les mesures sanitaires de samedi dernier, des manifestants se sont réunis à la Brasserie des Rapides. Dans une vidéo republiée dimanche par le groupe Facebook «tu t’exposes, je t’expose», qui attire l’attention sur des membres du mouvement complotiste, on voit différentes figures du mouvement attablées. Daniel Pilon, l’organisateur de la manifestation, et Jonathan Blanchette sont identifiables. Ceux-ci sont ouvertement contre le passeport vaccinal.

Isabelle Caty, qui appelle régulièrement à la liberté et à la souveraineté, explique dans la vidéo que personne du mouvement n’avait de passeport sanitaire. Ils ont quand même pu entrer dans l’établissement.

Il n’y a pas un chat d’entre nous qui a un ostie de code QR, pas un. […] C’est que non seulement on assume, mais nous autres on fait des appels. On fait des appels dans des commerces, dans des restaurants. […] On est une gang pis on n’a pas de code QR. On demande « tu nous acceptes tu? » Tu la « catches tu? » Parce qu’il y en a qui le font.

Isabelle Caty

Voyant que des internautes dénonçaient cette attitude, des personnes ont tenté de faire croire dans les commentaires du «live» d’Isabelle Caty, fait au lendemain de cette soirée, que l’événement ne s’était pas déroulé le samedi 30 octobre 2021, mais plutôt le 14 août 2021. C’est-à-dire dans une période où le code QR n’était pas requis. Pourtant, la vidéo tournée par les protagonistes et la vidéo tournée par la brasserie elle-même, samedi soir, correspondent. On y voit les mêmes personnes. De plus, le personnel est vêtu de déguisements d’Halloween, ce qui correspond bien à une soirée Halloween d’octobre et non une soirée d’un 14 août.

Lors de la marche, messieurs Blanchette et Pilon, se sont photographiés. La vidéo du soir, dans la brasserie, montre qu’ils sont vêtus de la même façon. Ce qui permet de donner du crédit à la date du 30 octobre.

Des clients réguliers de la brasserie affirment à Métro que l’établissement permet à des clients sans passeport vaccinal de réserver et venir consommer dans l’établissement.

«Tu t’exposes, je t’expose»

La vidéo de la brasserie n’est plus disponible sur la page Facebook de l’établissement car la page a disparu. La page Google de l’établissement fait face à un flot de commentaires négatifs. Nous avons contacté l’établissement, mais aucune réponse n’a été donnée, «le propriétaire étant occupé». Toutefois, les différentes vidéos sont toujours disponibles, puisque des mouvements «anti-complotistes» les récupèrent soigneusement pour dénoncer les personnes qui défient les règles sanitaires.

Depuis le début de la pandémie, il y a un monde parallèle, la complosphère, qui grandit dans l’ombre.

Administrateur de la page Facebook tu t’exposes, je t’expose

«En exposant ce qui ne l’était pas assez, j’espère aussi que ça en décourage quelques-uns», dit l’administrateur de la page Tu t’exposes, je t’expose. «D’ailleurs la mode d’aller sans masque dans les commerces s’est éteinte, ce qui est une bonne chose. C’était too much de les voir nuire aux commerces et aux employés. Ça a été l’élément déclencheur, c’est à ce moment que j’ai ouvert la page.»

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet