Montréal

Une médaille de l’Assemblée nationale pour Manon Barbe

Manon Barbe reçoit la médaille de l'Assemblée nationale de la part d'Hélène David
Manon Barbe, ancienne mairesse de LaSalle, et Hélène David, députée de Marguerite-Bourgeoys Photo: Gracieuseté Bureau de circonscription de Marguerite-Bourgeoys

Manon Barbe a reçu, le 22 octobre dernier, la médaille de l’Assemblée nationale pour souligner ses 26 ans d’engagement politique à LaSalle. L’événement a eu lieu au buffet Il Gabbiano, rue Lapierre, devant ses proches.

La députée de Marguerite-Bourgeoys, Hélène David, a tenu à rendre hommage à l’ancienne mairesse de LaSalle pour son service continu auprès de ses concitoyens et concitoyennes.

«C’est un privilège pour moi de souligner l’engagement à plusieurs niveaux de madame Barbe dans la communauté laSalloise et, tout particulièrement, pour le développement d’une maison de soins palliatifs à LaSalle», soutient la députée dans un communiqué.

«Je suis honorée, reconnaît la principale intéressée au bout du fil. C’est une belle reconnaissance, car je suis très fière de mes années de vie politique. J’ai eu 26 ans de pur bonheur.» Par-dessus tout, elle mentionne que c’est d’être à l’écoute de ses concitoyens, et de les rencontrer sur le terrain, qui l’a animée pendant tant d’années.

Quel legs pour l’arrondissement? «Il y a eu de beaux projets, comme la passerelle Lapierre au-dessus du canal, mais ça ne représente pas vraiment un legs pour moi», estime la récipiendaire. Elle s’arrête plutôt sur un engagement qu’elle avait pris lors de la fusion avec Montréal, lors de son premier mandat comme mairesse.

Malgré la fusion forcée, on a réussi à offrir la même qualité de services de proximité aux citoyens, et ce, en gardant un compte de taxes relativement stable dans le temps

Manon Barbe, ancienne mairesse de LaSalle et récipiendaire de la médaille de l’Assemblée nationale

Un vide à combler

Nouvellement retraitée de la politique, Mme Barbe entend se consacrer pleinement à la réalisation de la Maison de soins palliatifs Sault-Saint-Louis. Le projet qu’elle a instigué en 2013 sera le premier établissement du genre dans le Grand Sud-Ouest. Il devrait accueillir ses premiers patients à la fin de 2022.

C’est une expérience personnelle qui l’a poussée à se lancer dans le projet. «Quand on a eu des amis qui devaient passer par une fin de vie de cancer, et qui se retrouvent à Saint-Mathieu-de-Belœil, on se dit: “Ça fait loin pour aller voir ses proches tous les jours.”»

Le fait que le gouvernement du Québec se soit engagé à subventionner les lits, une fois la Maison construite, montre qu’il y a un besoin pour ce service de proximité dans le Grand-Sud-Ouest, croit l’ancienne mairesse.

20 ans comme mairesse

Manon Barbe a passé les 20 dernières années comme mairesse de LaSalle. Elle a été la première mairesse de l’arrondissement après sa fusion avec la Ville de Montréal, d’abord au sein d’Union Montréal, le parti de l’ex-maire Gérald Tremblay, puis avec le parti Pro Action LaSalle qu’elle avait créé, de 2013 à 2021.

Avant de devenir la première femme au poste de maire de LaSalle, Mme Barbe était conseillère municipale depuis 1995. Elle avait été recrutée par l’ancien maire Michel Leduc, qui était également son médecin de famille.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de LaSalle.

Articles récents du même sujet