Montréal

Dossier de santé numérique: le CIUSSS Nord-de-l’Île-de-Montréal sélectionné

Photo: nensuria/iStock

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île-de-Montréal a été sélectionné par le ministère de la Santé afin de participer au déploiement du projet du Dossier de santé numérique (DSN), promis depuis longtemps.

L’appel d’offres pour l’acquisition de la solution technologique intégrée qui sera à la base du projet a été lancé mercredi. Québec souhaite l’implanter dès la fin de l’année et l’utiliser pendant deux ans dans deux CIUSSS avant de le déployer progressivement à l’échelle de la province. Le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec est l’autre organisation sélectionnée par le ministère.

Le gouvernement indique que les deux établissements «ont été sélectionnés en raison de leur expertise et de l’engagement de leurs équipes dans le projet». Selon le ministère de la Santé, l’approche graduelle dans le processus d’implantation du DSN «permettra de bien gérer les risques du projet et d’établir la meilleure stratégie pour répondre aux besoins des autres établissements».

«La modernisation technologique du réseau est évidemment un grand défi. Il s’agit toutefois d’une évolution nécessaire, qui contribuera à faire entrer le réseau dans le 21e siècle, c’est d’ailleurs l’une des priorités de notre Plan santé. Ultimement, ce grand rattrapage technologique rendra notre système de santé plus performant et améliorera l’expérience patient», a mentionné le ministre Christian Dubé tout en expliquant que le projet permettra notamment de faire en sorte que le patient «n’aura plus à raconter son histoire plusieurs fois en changeant d’établissement».

Le Syndicat CSN du CIUSSS du NÎM optimiste

Du côté du Syndicat CSN du CIUSSS du NÎM, qui représente plus de 7000 employés de l’organisation, le président Jean François Dubé se dit optimiste face à l’arrivée du Dossier Santé Numérique. 

«Ça fait 21 ans que je suis dans le réseau de la santé, tous les bénéfices qui sont attendus, ce sont des choses qui étaient problématiques au niveau des patients. Et aussi du côté du travail de nos membres. Ça va réduire la quantité de travail qui se fait en double», explique-t-il.

Comme le projet est toujours embryonnaire, M. Dubé affirme toutefois qu’il lui manque encore de nombreux détails concernant l’impact de l’arrivée de ce nouveau système sur les emplois au sein du CIUSSS. «On se pose des questions pour le service des archives et pour les assistantes techniques seniors en pharmacie», indique-t-il.

Au sujet des craintes de difficultés d’adaptation qu’il peut y avoir au moment de l’implantation d’un nouveau système information, il estime que celles-ci «peuvent difficilement être moins efficientes que les bogues actuels ou ceux du passé». 

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet