Montréal

L’avenir prometteur d’un athlète de 17 ans

Photo: Alexis Fiocco/Métro

Aux Jeux du Québec 2022, le jeune Lachinois Sashy Graham a gagné deux médailles d’or et une médaille de bronze en athlétisme.

L’athlète s’est démarqué en obtenant la première place au lancer du marteau et au lancer du poids en intérieur, en plus de monter sur la troisième marche du podium au lancer du disque, au parc-école de l’Odyssée-des-Jeunes, à Laval.

À l’âge de 14 ans, l’athlète, aujourd’hui âgé de 17 ans, avait par ailleurs battu le record de lancer du marteau en salle dans la catégorie cadet lors du Match Ontario contre Québec tenu en 2020. «C’était une expérience merveilleuse», se remémore-t-il.

«Chaque fois qu’il gagne une médaille, que ce soit l’or, l’argent ou le bronze, je suis juste fière, parce qu’il travaille dur», déclare sa mère, venue le regarder à son entraînement, à LaSalle.

Sashy Graham s’entraîne sur une technique de lancer avec son entraineur Landry Nzambe-Busugu le 3 août 2022. Alexis Fiocco/Métro

C’est à l’école primaire que Sashy Graham a commencé le lancer de poids. Plus tard, une professeure lui a conseillé d’intégrer le Club d’athlétisme de LaSalle, où on l’a introduit au lancer du marteau et du disque.

Selon son entraîneur, Landry Nzambe-Busugu, le Club d’athlétisme de LaSalle est «le seul club au Québec qui se spécialise dans le lancer». Par ailleurs, Sashy Graham n’est pas la seule star du club qui a battu des records au Québec et au Canada.

«Je les pousse pour qu’ils aient des performances visibles [à l’extérieur du Québec]», explique l’entraîneur, qui estime que le Québec ne valorise pas assez l’athlétisme, particulièrement le lancer. Ultimement, le but de Sashy est «d’aller plus loin, en espérant sortir de Montréal, et de pouvoir être observé par les dénicheurs de talents. Mais c’est aussi de [s]’amuser et de profiter du temps.»

Avec seulement deux entraînements de lancer en extérieur par semaine, après l’école ou son travail étudiant, Sashy a réussi à se tailler une place dans ce milieu sportif. «On a très peu de temps d’entraînement, mais on arrive quand même à produire ces performances-là», explique son entraîneur.

Sashy Graham s’entraîne au lancer de poids, de marteau et de disque au parc Riverside à LaSalle le 3 août 2022. Alexis Fiocco/Métro.

Celui qui a gagné trois médailles aux Jeux du Québec ne s’est toutefois pas qualifié pour les Jeux du Canada. En revanche, il reste plein d’espoir. «C’est aussi un pas en avant que de pouvoir l’atteindre l’année prochaine.»

«J’espère que ce sera une longue carrière, et que je pourrai lancer professionnellement ailleurs dans le monde», déclare-t-il.

Pour son entraîneur, l’athlète est encore «très très jeune, mais il a un bon potentiel au niveau morphologique».

Ayant d’abord pratiqué le lancer du poids, Sashy Graham dit préférer le lancer du disque. «Maintenant que je comprends les techniques, comme tourner avant de lancer, je commence à apprécier le disque davantage.»

Au-delà du lancer, Sashy Graham aime la compétition pour les aventures et les voyages. «Je suis allé à Québec, à Sherbrooke, à des endroits comme Thetford Mines, où je n’y serais jamais allé sans l’athlétisme», mentionne-t-il. Son entraîneur indique que son protégé a encore des aspects à travailler pour parfaire ses lancers, notamment en ce qui concerne les genoux et la musculation du bas de corps «où il semble exceller», ainsi que des techniques de lancer du marteau.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Lachine & Dorval.

Articles récents du même sujet