Montréal

Deux trombes d'eau à Montréal

L’air était si instable hier que deux trombes d’eau se sont formées sur le fleuve Saint-Laurent.

 

La première a eu lieu près de Longueuil, peu après 13 h. «Elle n’a pas touché terre, donc il n’y a pas eu de dommage», a indiqué hier le météorologue d’Envi­ron­nement Canada, Jean Brassard.

Si la trombe d’eau avait touché l’île de Montréal, elle serait alors devenue une tornade. Heureu­se­ment, les milieux urbains ne sont pas propices à cette transformation, selon M. Brassard. Le tourbillon se serait rapidement essoufflé au contact des nombreux bâtiments.

Des visiteurs du Vieux-Port, de même que des dizaines d’automobilistes immobilisés sur le pont-tunnel Louis-H Lafontaine, ont entre autres pu observer hier la première trombe d’eau, qui n’a duré que quelques minutes.

La deuxième trombe s’est formée à la hauteur de Lanoraie, à l’est de Montréal, quelques minutes après la première. Elle est aussi restée sur le fleuve Saint-Laurent

Un phénomène rare

Ce phénomène météorologique est exceptionnel. Environnement Canada en recense environ six par année au Québec. Il est d’autant plus rare de voir cela deux fois dans une même journée, a souligné André Cantin d’Environnement Canada.

Le front chaud, qui apporte cette instabilité de l’air, poursuivra sa course vers le nord. De fortes quantités de pluie et des orages sont attendus jusqu’à ce soir. Il y a très peu de chance qu’une seconde trombe d’eau se forme, selon le météorologue d’Environ­nement Canada.
Avec la Presse Canadienne

Articles récents du même sujet