Montréal

Rien n'est joué à Ahuntsic!

La libérale Eleni Bakopanos et la bloquiste Maria Mourani s’affrontent pour une troisième fois dans la circonscription Ahuntsic. Chaque fois, environ un millier de voix les ont séparées.

«Dans Ahuntsic, c’est très serré, indique la députée sortante, Mme Mourani.  Chaque vote est important. Je considère que mes concurrents sont à force égale dans la circonscription.»

«Je ne tiens rien pour acquis, dit de son côté la candidate libérale. [Tous les candidats] sont mes adversaires. On ne peut jamais dire comment l’élection va se dérouler.»

Mme Bakopanos soutient toutefois que l’engouement pour le Bloc québécois dans la circonscription s’effrite. Les militants souverainistes de longue date questionnent, selon elle, la pertinence de la présence du Bloc à la Chambre des communes. «Ils pensent que l’indépendance ne se fera pas à Ottawa», dit-elle.

Baisse de popularité des deux meneuses?

Jean Précourt, le candidat conservateur, a aussi senti une baisse de popularité pour le Bloc québécois. «Les gens veulent un député qui appartienne au parti qui est au pouvoir», mentionne-t-il. Ils savent très bien que, pour un député dans l’opposition, c’est plus difficile d’obtenir des choses.»

Les libéraux perdent aussi des appuis dans Ahuntsic, et ce sont les conservateurs qui font des gains, selon M. Précourt. «[Mais] les gens sont plutôt timides à s’affirmer conservateurs», précise-t-il.

Eleni Bakopanos croit plutôt que les électeurs d’Ahuntsic sont réticents à voter pour le Parti conservateur à cause de Stephen Harper. «Il n’a pas tenu sa promesse en ce qui concerne les dates fixes des élections», soulève-t-elle.

«La circonscription Ahuntsic n’en est pas une qui élirait un député conservateur, parce que les gens en général sont plutôt progressistes ou de gauche», ajoute la candidate néo-démocrate, Alexandra Bélec.

Une percée possible des autres partis?

La division du vote entre les conservateurs, les bloquistes et les libéraux dans Ahuntsic pourrait profiter aux autres partis, avance Mme Bélec. «La lutte se fait à quatre; alors pour gagner, ça prend un plus petit pourcentage de votes, explique-t-elle. Et les gens sont très sympathiques au NPD. Ils disent que Jack Layton ferait un bon chef.»

La candidate du Parti vert, Lynette Tremblay, qui se présente pour une troisième fois dans Ahuntsic, croit aussi en ses chances de l’emporter.

«Il y a de plus en plus de gens qui nous disent qu’ils vont voter vert», affirme-t-elle. Mme Tremblay mise beaucoup sur la grande visibilité de sa chef, Elizabeth May, pour gagner des appuis.

Articles récents du même sujet