Montréal

Élections : Panel d'experts Métro

Chaque vendredi pendant la campagne, le Club des ex – Jean-Pierre Charbonneau, Liza Frulla et Marie Grégoire – commentera la semaine en indiquant les bons et les moins bons coups des partis.

Jean-Pierre Charbonneau
Le bon coup :
  Le fait que plusieurs Québécois semblent enclins à changer d’idée et que certains soient prêts à voter stratégiquement, n’étant pas à l’aise avec l’élection d’un gouvernement conservateur majoritaire.

Le mauvais coup : 
Dans le  contexte de crise économique, Stephen Harper qui dit que tout va bien et que le gouvernement n’a pas à intervenir. Sa stratégie n’est pas de bon augure. 


Liza Frulla
Le bon coup :
Bob Rae, qui a épaulé Stéphane Dion. Il a fait ressortir l’équipe du parti et non juste le chef.

Le mauvais coup :
Josée Verner. Elle a attaqué le Québec sur deux fronts, les coupures dans la culture et le déséquilibre fiscal. Elle a dit que le problème du déséquilibre fiscal était réglé et que le Québec pouvait mieux soutenir ses artistes. Une erreur, selon moi.


Marie Grégoire
Le bon coup :
Le consensus qui se crée au au sein des partis politiques de la
province sur les demandes fondamentales du Québec.

Le mauvais coup : Les engagements que prennent certains partis dans les champs de compétence du Québec. J’ai de la misère quand l’argent est «taggé». Je m’excuse, mais donnez l’argent aux provinces et elles vont décider comment la gérer.

Articles récents du même sujet