Soutenez

Les étudiants veulent davantage d'argent

Les étudiants interpellent les partis politiques engagés dans la mêlée électorale. Ils leur demandent de s’engager à réinvestir 3,5 G$ supplémentaires dans le système d’éducation postsecondaire.

«Il faut un retour de l’investissement fédéral à la hauteur de 1994, a dit hier le président de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ), David Paradis. La situation de sous-financement chronique dans le réseau de l’éducation québécois provient essentiellement des coupures draconiennes qui ont été faites en 1994 dans les transferts fédéraux.»

Si les partis répondaient favorablement à la demande des étudiants, les transferts fédéraux en matière d’éducation pour le Québec totaliseraient 816 M$.

Les étudiants veulent aussi davantage d’argent pour la recherche. Les conseils subventionnaires devraient avoir à leur disposition 1,5 G$ de plus, selon eux. Ils réclament aussi un financement de 65 % des frais indirects de recherche, qui comprennent notamment les frais d’électricité et de chauffage d’un laboratoire.

Avec le déclenchement des élections, le projet de loi C-207, qui prévoyait l’octroi d’un crédit d’impôt de 8 000 $ aux étudiants qui s’installent dans en région, est tombé à l’eau. «On demande le gros bon sens aux partis politiques pour que le processus continue et qu’on obtienne ce crédit d’impôt», a indiqué le président de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), Xavier Lefebvre-Boucher.

La FEUQ et la FECQ comptent mobiliser leurs membres pour qu’ils se présentent aux bureaux
de vote le 14 octobre. Seulement 20 % d’entre eux se rendent généralement aux urnes, selon M. Para-dis. Entre-temps, les fédérations étudiantes demandent aux partis politiques, qu’elles accusent de négliger la jeunesse, de faire connaître leurs engagements en
éducation.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.