Montréal

SPVM: Plus gros budget, service réduit?

Le budget du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) passera cette année de 575 M$ à 599 M$ (+4 %). Mais les Montréalais ne verront pas forcément les effets de cette augmentation sur le terrain, si l’on se fie aux prévisions budgétaires présentées hier par le SPVM.

En effet, en 2010, les prestations de service des agents du SPVM représenteront 5 461 années-personnes, contre 5 745 en 2009, une baisse de 5 %. Une année-personne est une unité équivalente à la prestation de travail d’une personne qui occuperait un poste à temps complet pendant un an. Cette réduction permettra d’économiser 11 M$.

Augmentations salariales
Comment expliquer que, même si le budget du SPVM augmente de 4 %, le nombre d’heures de service offertes par le SPVM baisse de 5 %? «C’est notamment dû à des augmentations salariales, mais la qualité du service sur le terrain sera maintenue»,   répond Claude Trudel, responsable de la Sécurité publique à la Ville. Il précise que c’est surtout sur le plan du soutien administratif que les compressions se feront.

Contraventions peu payantes
Le montant des contraventions données en 2009 aura finalement été inférieur aux prévisions de 29 M$. En 2009, les contraventions auront finalement rapporté 153 M$ à la Ville. C’est autant qu’en 2008. Pourtant, le nouveau système automatisé d’émission des contraventions était censé augmenter l’efficacité des agents et le degré de perception. Il faudra toutefois attendre une année complète d’implantation pour faire un bilan définitif, explique un cadre de la Ville. 

Articles récents du même sujet