Montréal

Une administration de coalition sans Projet Montréal

Photo: Yves Provencher/Métro

Le nouveau maire de Montréal, Denis Coderre, a décidé de mettre en place une administration de coalition. Deux élus de la Coalition Montreal siégeront au comité exécutif, mais aucun de Projet Montréal. «J’ai dit que je ne fonctionnerais pas dans la partisanerie, a affirmé lundi le maire Coderre. Eux, [les élus de Projet Montreal], veulent en faire. C’est l’opposition officielle.»

Denis Coderre s’est dit fier de l’équilibre de son comité exécutif qui démontre, selon lui, un certain renouveau. La presque totalité des membres n’y ont jamais siégé. Seul le maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Réal Ménard, a vécu l’expérience. «Tous ceux que j’ai appelés ont accepté [mon offre], a dit M. Coderre. Je ne magasinais pas. J’avais en tête des hommes et des femmes pour faire le travail.»

Le chef de Projet Montreal, Richard Bergeron, a déploré que le maire Coderre n’ait pas demandé aux élus de son parti de faire partie du comité exécutif. «Le maire Coderre prétend ne pas avoir fait de partisanerie, a-t-il dit. Or, il en a fait en ne faisant pas appel à aucun des extraordinaires talents de Projet Montreal.»

[pullquote]

M. Bergeron a vivement critiqué le fait que seulement quatre femmes participent au comité exécutif de l’administration Coderre-Desrochers.

La Coalition Montreal a de son côté salué l’ouverture du maire Coderre. Les maires d’arrondissement, Réal Ménard et Russell Copeman, qui siègeront au comité exécutif, ainsi que la conseillère associée au transport, Elsie Lefebvre, ont affirmé qu’ils feront preuve de solidarité envers l’administration municipale, tout en demeurant membre de leur formation politique. «Pour le reste de l’équipe parlementaire, chaque dossier serra analysé au mérite», a dit M. Ménard.

Aucun représentant du Vrai changement pour Montréal, dirigé par Mélanie Joly, ou des partis politiques d’arrondissement ne siégeront au comité exécutif.

Membres du comité exécutif

  • Denis Coderre, Développement économique, relations internationales, Mont-Royal, et 375e anniversaire
  • Pierre Desrochers, (Président) Finances, grands projets, capital humain, communications corporatives, affaires juridiques et l’évaluation foncière
  • Anie Samson, (Vice-présidente) Sécurité publique et services aux citoyens
  • Harout Chitilian, (Vice-président) Reforme administrative, ville intelligente et technologie se l’information
  • Manon Gauthier, Culture, patrimoine, design, Espace pour la vie et statut de la femme
  • Chantal Rouleau, Eau et des infrastructures de l’eau
  • Russell Copeman, Habitation, urbanisme, immeubles, transactions et des stratégies immobilières et l’Office de consultation publique
  • Réal Ménard, Développement durable, de l’environnement, des grands parcs et des espaces verts
  • Dimitrios Jim Beis, Approvisionnement, sports et loisirs, et les communautés culturelles
  • Lionel Perez, Infrastructures, Commission des services électriques, gouvernance et démocratie et relations gouvernementales
  • Monique Vallée, Développement social et communautaire et itinérance
  • Aref Salem, Transport
  • Conseillers associes : Mary Deros, Richard Guay, Jean-Marc Gibeault, Chantal Rossi, Karine Boivin-Roy, Suzanne Decarie, Elsie Lefebvre et Jean-Marc Parenteau
  • Deux conseillers pour compléter le conseil d’arrondissement de Ville-Marie : Jean-Marc Gibeault et Karine Boivin-Roy

Le conseiller de Saint-Michel, Frantz Benjamin, est devenu lundi le président du conseil municipal. «C’est une première», a dit le maire Denis Coderre, faisant référence au fait que pour une première fois dans l’histoire de Montréal, un Montréalais d’origine haïtienne dirigera les débats au conseil de ville. «Ma présence envoie un signal fort sur la réalité du Montréal d’aujourd’hui», a mentionné M. Benjamin. Richard Bergeron a salué cette nomination lundi soir durant le conseil de ville.

Articles récents du même sujet