Montréal

9510 lecteurs de recharge Opus écoulés

Photo: Achives Métro

Près de 9510 lecteurs permettant la recharge à distance de la carte Opus ont trouvé preneur six mois après leur mise en marché.

La Société de transport de Mont­réal (STM) s’est dite «satisfaite» mardi de ces ventes, d’autant que de juillet à décembre, seuls les titres hebdomadaires et mensuels étaient disponibles. Depuis environ un mois, l’ensemble des titres de transport est offert pour la recharge à distance.

Ces 9510 lecteurs ont été vendus au cours des six derniers mois par la STM, mais aussi par les autres sociétés de transport de la région de Montréal qui offrent la carte Opus, soit la Société de transport de Laval, le Réseau de transport de Longueuil, l’Agence métropolitaine de transport et les conseils intermunicipaux de transport.

Lorsque le projet de recharge à distance de la carte Opus a été lancé en juillet dernier, la STM avait estimé qu’il pourrait intéresser les quelque 600 000 usagers qui détiennent une carte Opus. À peine 1,5 % d’entre eux se sont procuré le lecteur qui se détaille 14,49$ sur les sites stm.opusenligne.ca ou opusenligne.ca.

Le président de la STM, Philippe Schnobb, avait aussi expliqué en juillet qu’avec la technologie dont disposent les sociétés de transport, un lecteur est nécessaire pour la recharge à distance. La prochaine étape est l’achat de titres de transport à l’aide d’un téléphone intelligent. La STM y travaille, avait assuré M. Schnobb.

Plusieurs internautes se sont moqués du lecteur nécessaire pour la recharge en ligne de la carte Opus lors du lancement en juillet dernier, en jugeant cette technologie dépassée. Le mot-clic #InnoverCommeLaSTM a même vu le jour.

Articles récents du même sujet