National
15:36 28 juillet 2017 | mise à jour le: 28 juillet 2017 à 15:55 Temps de lecture: 1 minutes

Un tribunal de Terre-Neuve se penchera sur les certificats de naissance non binaires

Un tribunal de Terre-Neuve se penchera sur les certificats de naissance non binaires
Photo: THE CANADIAN PRESSGemma Hickey stands on the steps of the Supreme Court in St. John's NL on Friday on June 23 2017. Newfoundland and Labrador court will hear the case of a transgender activist vying for a non-binary birth certificate on Nov. 22. THE CANADIAN PRESS/Paul Daly

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Un tribunal de Terre-Neuve-et-Labrador entendra le 22 novembre prochain la cause d’un militant transgenre qui demande un certificat de naissance non binaire.

Gemma Hickey s’est présenté devant la Cour suprême de la province à Saint-Jean, vendredi, afin de déterminer la date de son audience pour la contestation de la portion de la loi sur les statistiques de l’état civil portant sur la désignation d’un changement de sexe.

Gemma Hickey demande au gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador de reconnaître formellement un genre autre que le masculin et le féminin sur les documents officiels.

Son avocate Brittany Whalen a dit attendre la réponse du gouvernement dans ce dossier cet automne.

Gemma Hickey a demandé un certificat de naissance non binaire en avril et pourrait avoir été l’une des premières personnes au Canada à l’avoir fait.

Être «non binaire» signifie que l’on ne s’identifie ni au sexe masculin ni au sexe féminin.

Le mois dernier, le Sénat a adopté un projet de loi protégeant les Canadiens de toute discrimination basée sur l’identité ou l’expression de genre.

Articles similaires