Soutenez

Environ 59 000 abonnés n'ont pas d'électricité

Photo: Info-pannes

MONTRÉAL — Bien que le nombre d’abonnés privés de courant continue de diminuer, plusieurs clients d’Hydro-Québec devront attendre au moins jusqu’à mardi soir avant d’être raccordés au réseau.

Peu après minuit mardi, environ 59 000 foyers étaient toujours plongés dans le noir. Au plus fort de la panne lundi, ils étaient plus de 200 000 clients d’Hydro-Québec sans électricité.

Les régions les plus touchées par les pannes de courant étaient le Saguenay-Lac-Saint-Jean (11 822 clients), les Laurentides (10 548 clients), la Montérégie (9 760 clients), la Côte-Nord (5 623 clients), l’Estrie (4 505 clients), la région de Québec (3 481 clients), Lanaudière (3 151 clients), le Bas-Saint-Laurent (2 413 clients), Chaudière-Appalaches (2 335 clients) et l’Outaouais (2 109 clients).

Mathieu Rouy, porte-parole d’Hydro-Québec, a indiqué lundi soir que les forts vents soufflant à 70 kilomètres à l’heure accompagnés de rafales allant jusqu’à 90 kilomètres à l’heure avaient causé de nombreux dégâts au réseau de transport d’électricité.

Environ 700 travailleurs d’Hydro-Québec étaient à pied d’oeuvre pour rétablir la situation.

Les conditions ont été difficiles pour les monteurs de ligne, a mentionné M. Rouy. En raison des forts vents, plusieurs équipes n’étaient pas en mesure d’utiliser les nacelles qui leur permettent d’atteindre rapidement le haut des poteaux. «Ils doivent donc monter sur les poteaux avec des éperons et des sangles, ce qui rend le travail beaucoup plus long et beaucoup plus ardu», soulignait-il.

«Ce sont des conditions difficiles et le rétablissement du service va être long», a prévenu le porte-parole d’Hydro-Québec

«On priorise les travaux qui vont rétablir le service à un maximum de clients», a-t-il expliqué, ajoutant que les clients qui se trouvent en zones plus éloignées ou encore en zones plus boisées devront s’armer de patience.

Inondations

En l’espace de 36 heures, dimanche et lundi, 98 millimètres de pluie sont tombés dans la région d’Ottawa et de Gatineau, a rapporté le météorologue Alexandre Parent, d’Environnement Canada.

Plusieurs secteurs ont été inondés. Le premier ministre Justin Trudeau a d’ailleurs dû monter sur un véhicule tout terrain en matinée pour quitter sa résidence secondaire du lac Mousseau dans le parc de la Gatineau pour se rendre au parlement.

Les régions de l’Estrie, des Hautes-Laurentides et de la Haute-Mauricie ont également été particulièrement touchées avec des précipitations allant jusqu’à 60 millimètres de pluie, lundi.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.