National

Plus de femmes chez QS et le PLQ

Photo: Archives Métro

Québec Solidaire (QS) et le Parti libéral du Québec (PLQ) sont les partis qui alignent le plus grand nombre de candidatures féminines en vue du scrutin du 4 septembre prochain.

Pas moins de 48 des 102 candidats connus de Québec Solidaire sont des femmes, ce qui représente un taux de 47%.

Le PLQ, quant à lui, compte 46 femmes parmi ses 124 candidatures dévoilées, il s’agit d’un taux de 37%.

Le Parti québécois avec 27 femmes sur un total de 92 candidatures (29%) occupe le milieu de peloton.

Option nationale (25%), la Coalition Avenir Québec (21%) et le Parti vert du Québec (21%) sont les partis où les hommes sont les plus nombreux.

Une étude de l’institut de recherche du Crédit Suisse, dévoilée la semaine dernière, révélait que les conseils d’administration comptant au moins une femme obtenaient de meilleurs résultats sur le marché boursier, et ce, particulièrement en temps de crise.

Professeur au département de communication sociale et publique, ainsi que titulaire de la Chaire de relations publiques et communication marketing de l’UQAM, Bernard Motulsky est d’avis que la présence de femmes au sein d’un parti politique peut également avoir des effets positifs.

«Le fait d’avoir des femmes permet à une organisation de considérer les problèmes d’une manière différente et d’une façon plus large. Cependant, je ne crois pas que la présence de femmes soit l’unique explication. Il faut comprendre que les groupes qui comptent des femmes dans leurs rangs sont probablement déjà plus ouverts que la moyenne, ce qui les aident à prendre des décisions qui sont davantage éclairées et réfléchies», analyse l’expert.

Capital politique?
M. Motulsky ne croit cependant pas que le sexe entre systématiquement en considération lorsque vient le temps de choisir un candidat.

«Le recrutement des candidats est un processus lourd et complexe. En bout de ligne, les prétendants qui sont choisis sont généralement des personnes qui militent déjà pour le parti. Je n’ai pas l’impression que le sexe soit un facteur considérable, car les candidatures sont davantage le reflet du militantisme qu’une décision du parti.»

Jusqu’à maintenant, 188 des 618 candidatures connues des six plus importants partis politiques sont des femmes (30,5%). Ce qui est très semblable au pourcentage enregistré lors des élections provinciales de 2008, alors que 31% des candidats étaient des femmes, contre 69% d’hommes.

Candidatures féminines

  • Québec Solidaire            48/102 – 47 %
  • Parti libéral                     46/124 – 37 %
  • Parti québécois               27/92 – 29 %
  • Option nationale            24/96 – 25 %
  • CAQ                                   25/119 – 21 %
  • Parti vert                           18/85 – 21 %

Quelques candidatures de femmes connues

  • Pauline Marois (PQ): La chef du PQ est sans doute la politicienne la plus connue du Québec. Elle briguera un troisième mandat consécutif dans Charlevoix–Côte-de-Beaupré.
  • Françoise David (QS): La présidente de Québec solidaire tentera de se faire élire pour la toute première fois à l’Assemblée nationale dans Gouin.
  • Lise Thériault (PLQ): Nommée ministre du Travail en août 2010, elle représente la circonscription d’Anjou–Louis-Riel depuis 2002.
  • Nathalie Roy (CAQ): L’ancienne journaliste a fait le saut en politique et briguera un tout premier mandat sur la Rive-Sud, dans Montarville.

Articles récents du même sujet