National

François Legault s’amène en France et en Suisse

François Legault s’amène en France et en Suisse
Photo by: Jacques Boissinot / La Presse CanadienneJacques Boissinot / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — À compter de dimanche, François Legault amorcera officiellement un voyage officiel de six jours en France et en Suisse.

Il prendra part à des rencontres diplomatiques et économiques à Paris jusqu’au 22 janvier; il se dirigera ensuite vers Davos pour participer au 49e Forum économique qui se déroulera du 22 au 25 janvier.

L’agenda du premier ministre du Québec est bien rempli et son programme accordera une certaine place à la culture.

Par exemple, une rencontre est prévue entre M. Legault et l’écrivain Dany Laferrière qui avait été élu à l’Académie française — une prestigieuse institution se chargeant de veiller sur la langue de Molière — en 2013. Fait inusité: ils ont rendez-vous au célèbre café Les Deux Magots, un établissement autrefois fréquenté par des géants de la littérature comme Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir.

Dès lundi, le voyage de François Legault prendra une tournure plus politique.

Ainsi, en matinée, il s’entretiendra avec son homologue français, Édouard Philippe, alors qu’en début d’après-midi, il aura une réunion avec le président de la République, Emmanuel Macron.

Le premier ministre québécois en sera à son premier tête-à-tête avec M. Philippe tandis qu’il avait déjà eu l’occasion de faire la connaissance de M. Macron à Erevan, en Arménie, en octobre dernier, dans le cadre du Sommet de la Francophonie.

Enfin, mardi, M. Legault se rendra à un déjeuner-conférence dont le thème sera les rapports commerciaux unissant les Québécois à leurs «cousins» du Vieux Continent. Il prononcera alors un discours dans lequel il traitera de la nécessité d’intensifier ces relations tout en insistant sur l’ouverture de son gouvernement à l’endroit des investisseurs étrangers.

D’ailleurs, à l’occasion de son passage dans l’Hexagone, François Legault s’accordera du temps pour tisser des liens avec des gens d’affaires locaux et surtout avec des patrons de grandes entreprises françaises.

Avant même d’arriver sur place, il avait insisté sur son désir de convaincre ses futurs interlocuteurs de créer éventuellement «des emplois payants pour les Québécois».

Il avait également réitéré son intention d’être «un premier ministre économique» afin de générer de la richesse.

M. Legault aura de la compagnie en France. Il s’y rendra, en effet, avec deux membres de son Cabinet. Le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon et sa consoeur des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault, seront aux côtés de François Legault lors de son séjour parisien. M. Fitzgibbon accompagnera ensuite le premier ministre à Davos.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *