National

Air Canada souhaite acheter Transat pour 520 millions $

Air Canada souhaite acheter Transat pour 520 millions $
Photo: Denis Germain

Air Canada  et Transat A.T. ont annoncé jeudi matin par voie de communiqué avoir signé une entente d’exclusivité devant mener à l’acquisition par Air Canada du transporteur québécois pour un montant de 520 M$ ou 13,00 $ par action.

Dans son communiqué, Air Canada précise que « cette solution toute québécoise permettra de conserver des emplois de grande qualité au sein de la direction générale et des fonctions clés au siège social à Montréal, ainsi que de fournir une plateforme pour une croissance et des emplois futurs ».

« Un regroupement avec Transat représente une excellente occasion pour les parties prenantes des deux sociétés, notamment les actionnaires de Transat et d’Air Canada, les employés des deux sociétés, qui profiteront d’une sécurité d’emploi et de perspectives de croissance améliorées, et les voyageurs canadiens, qui profiteront de la capacité accrue de la société fusionnée à occuper une place de chef de file sur le marché hautement concurrentiel du voyage d’agrément à l’échelle mondiale. L’acquisition présente une occasion unique de se mesurer aux plus grands du marché mondial du voyage d’agrément. Nous pourrons ainsi élargir notre plaque tournante de Montréal, l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau, où nous avons ajouté 35 liaisons depuis 2012 pour les collectivités de Montréal et du Québec, et au départ de laquelle nous avons transporté 10 millions de passagers en 2018 seulement », a souligné Calin Rovinescu, président et chef de la direction d’Air Canada.

Du côté de Transat, le conseil d’administration du voyagiste québécois dit avoir pris cette décision en se basant sur une recommandation unanime d’un comité spécial formé d’administrateurs indépendants et chargé d’évaluer toute proposition visant l’acquisition des actions de Transat.

« Cette annonce est une bonne nouvelle pour Transat. », a déclaré Jean-Marc Eustache, Président et Chef de la direction de Transat. « C’est l’occasion de s’adosser à une grande entreprise qui connaît et comprend notre métier et qui a un succès incontestable dans le voyage. Ceci représente la meilleure perspective non seulement de maintien, mais de croissance à long terme de l’activité et des emplois que Transat a développés au Québec et ailleurs depuis plus de 30 ans. »

Comme c’est souvent le cas dans ce genre d’entente, la transaction demeure assujettie à la conclusion des ententes définitives, aux compléments de vérification diligente et à l’approbation des organismes de réglementation et des actionnaires, précise Air Canada en ajoutant que rien ne garantit que la transaction sera conclue de la manière décrite ce matin dans les communications officielles de l’entreprise.

Air Canada a laissé savoir qu’elle ne fera aucune autre annonce à ce sujet jusqu’à la conclusion définitive de l’entente, précisant avoir retenu les services de Morgan Stanley à titre de conseiller financier.