National
17:22 10 juillet 2020 | mise à jour le: 10 juillet 2020 à 21:03 temps de lecture: 2 minutes

L’économie du Québec reprend du galon

L’économie du Québec reprend du galon
Photo: Mario Beauregard/Métro

L’économie du Québec a regagné près de 250 000 emplois au mois de juin, alors que le déconfinement s’étendait dans la province.

C’est une proportion de 6,5% des emplois dans la province. Le retour au travail s’est donc fait à temps plein pour plus de 107 000 travailleurs québécois.

Le taux de chômage, particulièrement en santé avant la pandémie, a par ailleurs perdu trois points de pourcentage pour atteindre 10,7%.

«L’emploi affiche une hausse de 478 400 pour les deux derniers mois, soit plus de la moitié (58 %) des 820 500 emplois perdus entre février et avril 2020», a indiqué Statistique Canada dans son rapport mensuel.

Vendredi, le premier ministre François Legault s’est réjoui des avancées récentes de l’économie provinciale. «C’est un pas dans la bonne direction. On a réussi à recréer des emplois plus rapidement que dans le reste du Canada» où le taux de chômage a perdu 1,4 points de pourcentage.

Mais l’élu caquiste demeure alerte. «Évidemment, 10,7% de taux de chômage, c’est le double de ce qu’on avait avant», a-t-il lancé.

Plusieurs étapes au déconfinement

Confiné pendant plusieurs semaines, le Québec a presque atteint les dernières étapes du déconfinement. Après une longue fermeture, les restaurants ont rouvert à la mi-juin, avec des consignes sanitaires strictes.

Plus récemment, certains lieux privés fermés comme les cinémas ou bien les bars ont reçu le feu vert de la santé publique.

À noter toutefois que l’étude de Statistique Canada s’est faite avant le 22 juin, date de réouverture à Montréal des restaurants. Les chiffres pour juillet pourraient donc s’avérer d’autant plus positifs pour le marché de l’emploi québécois.

Après d’importants rassemblements dans des bars la fin de semaine dernière, des éclosions ont surgi en Montérégie. Jeudi, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a resserré la vis à ces établissements. Ils devront notamment fermer leurs portes à 1h.

Articles similaires