National
12:58 1 septembre 2020 | mise à jour le: 1 septembre 2020 à 13:01 temps de lecture: 2 minutes

Affaire UNIS: le NPD demande la démission de la ministre Chagger

Affaire UNIS: le NPD demande la démission de la ministre Chagger
Photo: Dave Chan/AFPJustin Trudeau

L’Affaire UNIS continue de faire des remous. Le Nouveau parti démocratique (NPD) a demandé mardi la démission de la ministre Bardish Chagger qui aurait joué un «rôle-clé» dans l’attribution du contrat des bourses étudiantes.

En se basant sur les quelque 5000 pages de documents obtenus par le comité des finances, Charlie Angus, député néo-démocrate, a pointé du doigt le rôle de la ministre de la Diversité et de l’Inclusion et de la Jeunesse Bardish Chagger.

«[Les documents]montrent très clairement que la ministre Chagger a joué un rôle-clé.» – Charlie Angus député du NPD  et porte-parole en matière d’éthique

Selon M. Angus, elle aurait proposé l’organisme UNIS comme étant la seule option sur la table pour gérer la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant.

Lors de son témoignage devant le comité des finances, la ministre n’avait pas dévoilé l’existence de son entretien téléphonique du 17 avril dernier avec Craig Kielburger, cofondateur de l’organisme.

Cette discussion a eu lieu cinq jours avant l’annonce officielle du programme.

En conférence de presse, M. Angus a dit ne pas comprendre comment «la ministre Chagger peut rester en poste» à la lumière de ces informations.

UNIS aurait également eu un accès sans précédent aux bureaux du gouvernement, d’après le député du NPD.

Pas de «traitement de faveur»

Pourtant, lors de sa comparution devant le comité des finances, Justin Trudeau avait martelé que l’organisme caritatif UNIS «n’[avait] pas reçu de traitement de faveur». Il avait ajouté que c’est «la fonction publique canadienne» qui a donné son aval au contrat accordé à l’organisme caritatif.

Dans cette affaire, le premier ministre Justin Trudeau et son ex-ministre des Finances, Bill Morneau sont notamment accusés de conflit d’intérêts pour avoir favorisé l’obtention d’un contrat à l’organisme UNIS.

Le 18 août dernier, Justin Trudeau a prorogé le parlement, mettant fin temporairement par la même occasion à l’enquête menée par le comité parlementaire sur l’affaire UNIS.

Justin Trudeau
Justin Trudeau

Articles similaires