National
12:41 26 janvier 2021 | mise à jour le: 26 janvier 2021 à 17:02 temps de lecture: 3 minutes

Voyages: des nouvelles mesures sont à venir bientôt, prévient Trudeau

Voyages: des nouvelles mesures sont à venir bientôt, prévient Trudeau
Photo: David Kawai/Collaboration spécialeLe premier ministre du Canada, Justin Trudeau

Dans le but de dissuader les voyages non essentiels, Ottawa se prépare à imposer, dans les prochains jours, de nouvelles mesures restrictives qui n’affecteraient pas la chaîne d’approvisionnement de biens essentiels au Canada.

C’est ce qu’a laissé entendre le premier ministre Justin Trudeau lors d’un point de presse mardi.

«Toutes les options sont sur la table et on va annoncer de nouvelles mesures très bientôt, a-t-il déclaré. Alors évitez tout voyage non essentiel que ce soit à l’étranger ou dans une autre province.»

Questionné sur pourquoi ces nouvelles mesures se font attendre, Justin Trudeau a expliqué qu’il veut s’assurer de ne pas interrompre les chaînes d’approvisionnement essentielles au pays. «Nous dépendons des avions qui viennent de partout dans le monde pour notre nourriture, pour nos biens pharmaceutiques, pour des livraisons de biens essentiels», a-t-il ajouté.

En effet, certains vols commerciaux qui transportent des passagers transportent aussi des biens essentiels.

Québec presse Trudeau d’agir

Lors d’un point de presse mardi, le premier ministre du Québec, François Legault, a une fois de plus demandé à Justin Trudeau d’agir rapidement en ce sens.

M. Legault propose d’interdir complètement les vols non essentiels internationaux ou d’obliger les voyageurs à s’isoler deux semaines dans un hôtel à leurs frais dès leur retour au pays.

«Je ne comprends pas M. Trudeau, a-t-il laché. Chaque jour, il y a des voyageurs qui arrivent, donc à chaque jour qui passe, il y a un risque qui s’ajoute. Il y a donc une urgence d’agir.»

De son côté, Justin Trudeau a réitéré à plusieurs reprises que le Canada s’était déjà doté des mesures frontalières les plus sévères dans le monde.

«Nous avons fermé la frontière depuis le mois de mars à quiconque n’est pas résident canadien, a précisé M. Trudeau. Nous avons une quarantaine obligatoire de deux semaines pour tous les gens qui reviennent au pays et nous avons maintenant un test de dépistage obligatoire négatif avant d’embarquer dans le vol de retour.»

Mise à jour sur les livraison des vaccins

Par ailleurs, Justin Trudeau s’est montré optimiste quant aux retards dans les livraisons des doses de vaccins contre la COVID-19.

De potentielles restrictions d’exportations des doses fabriquées en Europe pourraient mettre en péril la totalité des livraisons de vaccins au Canada. Cependant, Justin Trudeau soutient que ces perturbations n’affecteront pas l’échéancier de livraison au pays.

«Ce matin, j’ai eu un appel avec le PDG de Moderna qui m’a confirmé une fois de plus que les contrats qu’on a signés très tôt avec eux seront respectés. Comme prévu, avant la fin mars, nous allons aussi recevoir nos quatre millions de doses du vaccin de Pfizer», a souligné M. Trudeau.

Le Canada est donc toujours en voie d’atteindre ses objectifs de livraison des doses de vaccin, soit 6 millions pour Pfizer-BioNTech et Moderna d’ici la fin du mois de mars. Le premier ministre demeure aussi confiant quant au fait que tous les Canadiens qui le désirent seront vaccinés d’ici septembre.

 

Articles similaires